Sarah Tailleur Photographe »

Photographie: Ceci n’est pas une idée pour emporter!

Le Web, Pinterest, les médias sociaux… Toutes d’excellentes sources d’idées! On regarde avidement leur contenu, on bâti des projets et s’inspire. Que ce soit pour la décoration de notre maison, l’anniversaire du petit dernier ou encore la terrasse en construction… Toutefois, le verbe «s’inspirer» est la nuance que plusieurs ne saisissent malheureusement pas et on assiste donc au concept de «L’idée à emporter».

Un peu comme au «take-out» d’un restaurant, on regarde le menu et on reçoit le tout rapidement sans se poser de questions. L’assiette est rarement aussi belle que sur la photo du menu, mais bon, on a l’essentiel. Mais on s’entend, un take-out ne fera jamais un repas digne des grands restaurants et sera rarement celui qui se méritera un prix d’excellence culinaire. On vous offre un service rapide, peu personnalisé et avec des ingrédients de qualité variable. Lorsque vous prenez une idée sur le Web et que vous la commandez à votre photographe, comme on commande un repas «take-out», vous faites alors le même processus. C’est-à-dire que vous aurez une photographie qui ne ressemble pas vraiment à l’original que vous trouviez souvent plus jolie, c’est très peu personnalisé puisque vous copiez le concept d’une autre… Pire, vous recréez souvent une idée que vous ferez mourir à petit feu à force de la surutilisé. En final? Vous vous retrouvez souvent avec une photographie qui n’est qu’une pâle copie d’une autre, d’où la qualité variable du «take-out».

Il arrive souvent, lorsque je publie un concept qui est populaire et que les gens aiment, que les gens partagent en disant «On prendra l’idée pour ta séance» ou encore «J’ai trouvé une idée pour tes photos!». D’un point de vue, c’est flatteur de savoir que vous aimez l’idée et que vous la trouvez inspirante. Ça veut dire que j’ai bien fait mon boulot. D’un autre, c’est vraiment décevant de savoir que vous comptez ouvertement la plagier et ce, la plupart du temps, sans même penser m’engager. Tout d’abord, il faut savoir que la grande majorité des concepts que je réalise sont réalisés qu’une seule fois, pour un seul client, mais aussi créés à part entière avec le client. Il ne s’agit pas d’idées trouvées telles quelles sur le net et on travaille en étroite collaboration pour un obtenir une photographie surprenante et innovante. Je m’inspire d’eux, de leur style, de leur vie, de leurs passions… Puis, je propose des idées, des suggestions allant des vêtements aux idées. Le client arrive avec son matériel et on réalise cette idée. Il y une réelle recherche derrière chaque idée et les idées que je fais ne sont pas des résultats d’un plagiat Pinterest. Alors, j’opte plutôt pour le service d’un restaurant 5 étoiles. Et c’est sans vantardise, c’est plutôt pour ma manière de créer. Contrairement au «take-out» photographique qui consiste à réaliser des idées copiées sans se casser la tête, je prends plutôt du temps pour chaque client comme un 5 étoiles. Chaque photographie est concoctée selon ses goûts et selon notre vision commune. À ma façon, je choisis les ingrédients de mes photographies pour plaire à mes clients et non pour réaliser le plus de photographies que possible. Et heureusement, je crois aussi que c’est ce qui fait que les gens prennent plaisir à collaborer avec moi. On créé notre recette unique à nous!

Bien qu’il puisse arriver que certaines idées aient déjà été réalisées à quelque part dans le monde (sans que je le sache), je n’irais pas me proclamer inventeur de la roue non plus! Quand je fais une idée plus poussée, c’est habituellement parce que cette idée m’est venue en tête… Pas parce que je l’ai vu ailleurs! Évidemment, il y a des idées qui sont des incontournables et que je fais sans inventer. Que ce soit la pose du bébé sur le bras, une future maman avec des souliers de bébé ou encore avec un voile. Il y a des classiques qui sont demandés à répétition, qu’on ne peut refuser, sans même savoir qui en est réellement propriétaire. Par contre, si quelqu’un m’arrive avec la photographie d’un autre et qu’il me dit «je veux exactement ça», alors je lui explique que je peux faire quelque chose dans une ambiance similaire, mais qui ne sera absolument pas identique puisque je ne suis pas une fervente amatrice du plagiat.

Voilà pourquoi, je préfère les 5 étoiles aux «take-out»!
Blog191pinterestBlog192pinterestBlog194pinterestBlog195pinterest