Sarah Tailleur Photographe »

Rétrospective 2016…

L’année 2016 a été décrite par plusieurs comme l’année à oublier. Plusieurs décès de gens qui étaient des inspirations, des idoles et des mauvaises nouvelles provenant de partout dans le monde. À quelques reprises, je me suis sentie un peu coupable de vivre une année merveilleuse. Je me suis regardée le nombril cette année, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas donnée ce droit. En fait, alors que les gens envoyaient promener 2016 à grands coups de haine et bien moi, je me disais que je venais de passer l’une des plus belles années de ma vie. Si ce n’est pas la plus belle. Comme à tous les ans, je fais ma rétrospective écrite. Ça me permet de me ressourcer, mais aussi de me recentrer sur le positif et mes ambitions. Je me souviens des choses essentielles à mes yeux, de ce qui m’a marqué et je peux ainsi tourner la page pour débuter sur une page vierge une nouvelle année. 2016 a été renaissance sur plusieurs sphères de ma vie.

Je ne pourrais parler de 2016 sans ouvrir une grande porte sur ma vie personnelle. J’ai débuté 2016, à peu près en même temps que mon 2e trimestre de grossesse. Quand je vous dit que l’année a été bonne, j’ai même laissé mon 1er trimestre à 2015! Bien que la grossesse pour bébé Louis a semé quelques inquiétudes dans nos vies, il est finalement arrivé en bonne santé et pétillant de vie. Mon bébé bonheur, mon gros dodu, mon bébé soleil… Louis m’a réconcilié avec la maternité. Il m’a appris à savourer chaque instant sans penser à ce qu’aura l’air l’avenir. Juste lui. Moi. Pis de l’amour. Beaucoup d’amour. J’ai découvert plusieurs facettes de ma personnalité que je ne connaissais pas. J’ai aussi fait la rencontre d’une maman différente. Une maman sereine, relaxe et assumée. Qu’est-ce que je l’aime cette maman et qu’elle me fait profiter de la vie. J’ai ensuite passé le plus bel été de ma vie. Un petit gourmand de bonheur dans les bras, un amoureux à mes côtés et notre grande fille. Les longues promenades, les visites au parc, les soirées dehors, le BBQ en famille et la piscine… À temps plein. Wow! Je recommencerais demain matin. Puis le retour au travail pour moi et mon conjoint à la maison. Mon conjoint? Je devrais peut-être dire mon fiancé! Et oui, l’année se termine avec la grande demande pour notre 10e anniversaire de vie de couple. Tsé. L’année parfaite.

Au niveau professionnel, 2016 m’a appris à gérer ma carrière de sorte à ce qu’elle me rende toujours heureuse et qu’elle complète ma vie de famille. J’ai la chance d’avoir un emploi me permettant d’adapter mes tâches quotidiennes et mon horaire à ma vie personnelle. Résultat, nous pouvons passer des moments familiaux plus longs, faire des petits voyages et j’ai même réalisé des contrats avec bébé (avec la permission des clients évidemment), sans que cela nuise au temps que j’accorde au boulot et à sa qualité. J’apprends à lâcher prise sur les conventions et les horaires de travail fixes. Je me demande toujours ce qui sera le mieux pour s’épanouir en tant que famille, sans compromettre le temps de qualité que l’on offre à chacun de nous. Je me suis aussi aperçue que les séances dehors me satisfont de plus en plus, sinon plus que celles en studio. Je découvre que j’ai de plus en plus d’habilité à jouer avec une foule de lumières, à créer dans des conditions changeantes. De respirer le grand air quand je shoot, c’est inspirant. Je me questionne et tente de trouver des alternatives qui feront que les gens iront de plus en plus dehors pour faire du studio par journées de pluie, de froid ou pour le corporatif. J’ai envie de voir le monde en travaillant!

2017 me fait un peur (pas mal) peur au niveau familial. Une nouvelle routine qu’on devra apprendre, alors que celle de 2016 me plaisait tellement. Un conjoint qui recommence le boulot à temps plein, un mois de janvier à travailler et avoir Louis à la maison sans garderie (vive les grands-parents pour mes contrats), deux petits qui iront ensemble à la garderie en février. L’adaptation,  le retour des journées où je suis seule à la journée longue pour la retouche et le sevrage de l’allaitement qui commencera sans doute à se faire. Quand on vient de passer 6 mois avec de la vie en permanence à la maison, on trouve ça bien gris de voir tout ce beau monde partir. Je vois toutefois aussi 2017 comme le retour d’une vie professionnelle plus assidue. Je pourrai recommencer à prendre le taureau par les cornes et me donner de nouveaux défis. Comme j’ai passé une partie de 2016 en congé, très enceinte ou avec un jeune bébé, je me suis donnée le droit de me concentrer uniquement sur l’aspect photo. Pas de cours, pas d’écriture, pas de projets. Juste la prise de photo. En 2017, on recommence à réintégrer tous les «à côtés» que j’aime autant. L’écriture de ma nouvelle édition pour mon livre et possiblement la création de nouvelles formations en ligne. Il y a une tonne de choses à explorer!

Pour 2017, je vous souhaite (et me souhaite) de l’amour, du plaisir, des éclats de rire qui n’en finissent pas. J’espère de tout coeur faire la rencontre de nouvelles personnes et de revoir celles qui me donnent le sourire (pis vous êtes plusieurs!). Je vous souhaite que 2017 soit merveilleuse, car le merveilleux c’est ce qui fait le bonheur.

Avec amour. MERCI.

Sarah

pinterest