Sarah Tailleur Photographe »

Relation photographe/client: Quelle est la limite?

Le métier de photographe est un métier avec lequel on forge des relations de confiance solides avec ses clients. C’est une relation très spéciale que de s’incruster dans une famille, vivre un moment avec un couple ou encore faire rire aux éclats un bébé. Lorsqu’on paie pour un service, c’est rare de devoir être aussi près de quelqu’un. Votre plombier, votre avocat ou encore votre garagiste restera toujours loin de vous, mais le photographe vous verra évoluer, apprendra à vous connaître et créera une relation qui peu parfois être très forte. Un peu comme une coiffeuse finalement. Que personne ne touche à un de mes clients! (Je blague biensur!)

Ce qui est difficile dans cette relation, c’est souvent d’établir la limite entre amitié et client régulier. J’ai des clients qui viennent régulièrement, que je vois chaque mois ou encore aux 3-4 mois, avec qui on prend le temps de se partager nos réalités. Parfois ça clique plus avec certains clients et parfois ça clique moins. C’est normal et je ne demande pas à tous les gens qui viennent en studio de tomber en amour avec moi. Pour avoir ces petites étincelles dans les yeux, pour avoir une photo magique, ça prend une bonne relation avec son photographe. Il n’y a pas vraiment de raisons pour laquelle la chimie opère ou pas, ça se sent souvent dans les dix premières minutes de séance. Certains clients n’auront pas de mal à me tutoyer, à faire des blagues et à oser le temps d’une séance. D’autres resteront au vous, m’appelleront madame et laisseront un long silence plané durant la séance, un simple oui ou non à mes questions, rien de plus. À partir de ce moment, c’est très difficile pour moi de vous faire passer à un autre état. Cependant, quand ça clique, je sais que ce client reviendra me voir si il est content du résultat. Parfois, ce client revient tellement souvent que je finis par le voir plus souvent que mes amis. C’est à ce moment que j’ai de la difficulté à savoir quelle limite professionnelle doit-on garder avec nos clients. Avec certains, ça clique tellement que j’ai l’impression de photographier un(e) ami(es), on se jase de tout et de rien, certains m’apportent un thé, des beignes, parfois du chocolat… Simplement par plaisir de me faire plaisir. Il y en a avec qui j’irais volontier prendre un verre, mais en même temps je reste avec la crainte que les gens soient aimables avec moi par politesse, par professionnalisme. Ce qui est en soi normal. Je ne veux donc pas pousser une relation professionnelle à une relation amicale si ça n’en est pas.

Je vends des photos, mais je vends aussi des émotions, une expérience et du plaisir. Pour moi, je ne travaille pas quand je fais ce métier… je m’amuse! C’est donc toujours difficile de s’avancer à savoir si avec le temps un client est un client ou un ami.

Une photo d’une partenaire d’affaire, une cliente, mais surtout une amie… Quand tout ce mélange dans une seule et même relation, c’est le genre de photo que ça peut donner. Avec petite Jadou d’amour et Mélanie, la propriétaire de Fusion Maternité.

client, sarah tailleur, photographe, studio photo, photographie, enfant, bébé, famille, shooting, séance photo, prix, client,pinterest