Sarah Tailleur Photographe »

Personnel: Un gros imprévu. Un bel imprévu.

La semaine dernière, alors que je publiais un article sur les questionnements par rapport au fait d’avoir un deuxième enfant, j’étais loin de prévoir ce qui allait venir quelques jours plus tard à peine. En fait, j’écrivais cet article en pensant que le sujet me laissait encore bien du temps devant moi. Quelle bonne blague!

Voilà qu’il y a quelques jours à peine, alors que je me sentais bizarre, mais aussi que quelqu’un sur ma page me faisait penser que les siestes rimaient avec grossesse… Crampes et nausées en plus, je me suis dit que je ferais un test de grossesse alors que nous n’essayions pas du tout d’avoir un deuxième enfant. Après tout, pour Olivia on avait attendu près d’un an avant de réussir, les chances étaient minces en une seule fois risquée. Ma surprise fut lorsque j’y trouva une deuxième ligne pâle. Puis, après trois tests, non sans surprise, je me suis fait à l’idée qu’un nouveau membre se joindrait à notre famille. Un «one shot deal» comme on dit.  Selon mes calculs encore très approximatifs puisque je n’ai pas rencontré de médecin, ma date d’accouchement serait prévu en début ou mi-juin 2016. À ma première grossesse, j’avais fait le choix de l’annoncer qu’à 12 semaines pour réduire les risques de fausse-couche. Comme plusieurs parents décident de le faire et si ce n’était pas des réservations qui débuteront dimanche, c’est peut-être ce que j’aurais fait. Cependant, comme j’ouvre les disponibilités pour 2016 le dimanche 4 octobre 2015, ça devenait difficile de tout vous cacher étant donné que je ne ferai aucune séance de la mi-avril à l’automne 2016. De plus, je sais que mes premières semaines de grossesse étaient particulièrement épuisantes lors de ma première grossesse. Pour Olivia, j’ai eu beaucoup de nausées, de vomissements réguliers, de chutes de pression et la fatigue était bien présente. Je trouvais que c’était presque plus stressant de vous le cacher que de vous le dire. Je me sentais horriblement mal d’avoir la nausée pendant une séance sans vous en faire mention et le stress augmentait mes symptômes. J’ai donc pris la décision de vous l’annoncer tôt pour que vous compreniez si j’ai un malaise quelconque pendant une séance, mais aussi pour que vous sachiez que je serai absente une partie de l’année si tout va bien. Je sais que c’est risqué, je n’ai pas eu d’échographie, je ne suis qu’à 5 semaines et de nombreux problèmes peuvent survenir. Je pourrais faire une fausse-couche ou le bébé pourrait avoir un problème. Si jamais j’avais à vous dire qu’il n’y était plus, je vous ferai confiance pour faire preuve de délicatesse sans m’obliger à entrer dans les détails si le coeur ne m’en dit pas.

Alors, adviendra que pourra. Si tout va pour le mieux, je prendrai mon congé de maternité vers 34 semaines cette fois vers la mi-avril. De terminer la retouche la veille de mon accouchement pour Olivia, c’était trop de fatigue accumulée. De plus, jouer avec vos amours au sol devenait difficile en fin de grossesse. C’est l’expérience qui parle. Donc, fin avril, je complèterai la retouche et j’arrêterai pour une durée encore indéterminée. Probablement pour recommencer progressivement à l’automne 2016. Vous pourrez donc réserver de janvier à avril 2016 à partir du 4 octobre. Puis, à une autre date annoncée, pour l’automne 2016. Pour celles qui feront une séance maternité en hiver, vous aurez la possibilité de faire votre «après» à l’automne, même si bébé sera plus âgé ou dépasserait l’âge permis dans le cadre de ces forfaits. À moins de changement ou de mauvais déroulement à cette grossesse, vous en serez avisés.

Je compte sur votre enthousiasme légendaire, car c’est encore un peu avec choc que je digère cette nouvelle. J’ai encore certaines angoisses et plusieurs questionnements. Alors, j’aimerais vous retrouvez aussi nombreux à mon retour et surtout aussi compréhensifs qu’à ma première grossesse. On se croise les doigts et j’espère n’avoir qu’à vous annoncer de bonnes nouvelles!

annpinterest