Sarah Tailleur Photographe »

Personnel: Les amitiés jetables

Avant même de débuter, je dois mettre au clair que ce texte me trotte en tête depuis plusieurs années. Ce n’est pas un message pour une personne en particulier ou un règlement de comptes. Le principe des amitiés jetables étant présent dans ma vie, probablement dans la vie de tout le monde, mais jamais nommé de la sorte. En vieillissant et suite à des discussions avec des gens qui m’entourent, je réalise qu’entretenir des amitiés est de plus en plus difficile. Désormais, je n’ai que quelques vrais amis, ne pouvant plus me permettre d’entretenir des amitiés qui ne mènent nul part. En même temps, classer une amitié est une bonne manière de la faire mener à rien. J’entends déjà mon amie Lauréanne me juger, moi et ma manière de voir tout noir ou tout blanc. C’est ma spécialité de me fermer à ce qui pourrait finir par me blesser. À vrai dire, je n’ai jamais été très bonne dans les amitiés à cause de ça et je sais très bien que c’est en grande partie ma faute. Pas que je ne souhaite pas avoir une tonne d’amis, mais plutôt que le temps que je peux leur accorder est de plus en plus mince et qu’on finit tous par se dire qu’il faut prioriser ce qui nous tient le plus à coeur. C’est à quelque part l’expérience et un brin de sagesse qui guident nos choix. On sait ce que l’on veut, mais aussi ce que l’on ne veut plus. Parfois, c’est malheureux. On réalise que des personnes qui étaient si importantes à nos yeux sont devenues que des étincelles du passé. Mais pour apaiser ces souvenirs, il y a de nouvelles personnes qui s’ajoutent à notre parcours pour nous accompagner aux moments où on a besoin d’eux et eux de nous. Certaines amitiés se poursuivent longtemps, on l’espère toute une vie et d’autres se transforment en amitié jetable. Réaliser qu’une amitié est jetable, c’est parfois difficile et plutôt que de passer par la peine d’amour, on vit alors plutôt une peine d’amitié.

Jetable / Adjectif et nom masculin. «Qui peut être jeté après avoir été utilisé. Se dit d’un objet utilitaire, conçu pour une ou quelques utilisations et que l’on jette après usage : Rasoir jetable.»

Une amitié jetable, c’est quoi? C’est un peu comme les verres en plastique qu’on achète pour le souper BBQ un soir de juillet. Elle tombe dans un moment opportun de notre vie. Dans le cas des verres, on avait envie de ne pas se compliquer la vie, de ne pas avoir à faire la vaisselle, ils étaient cutes et on en avait besoin maintenant. On en sort quelques un et si on est chanceux, il en restera pour les prochains évènements. Peut-être qu’on en aura pour quelques années, mais d’autres disparaîtront au bout de quelques mois. Un jour, le sac sera vide et personne n’en fera un cas. On retournera au magasin s’acheter de nouveaux verres jetables qui correspondront à nos besoins. Peut-être achèterons-nous un modèle similaire, car on aimait bien ceux que l’on avait. Et d’autres fois, on aura besoin de changement, puisque la période des BBQ est derrière nous. C’est plutôt des verres à café qui attieront notre intérêt cette fois! Évidemment, c’est simpliste que de comparer des humains et des relations interpersonnelles à des verres en plastique et évidemment, une amitié est réellement plus complexe et importante, mais la ressemblance des amitiés jetables y est assez fidèle et vous comprendrez assez bien où je veux en venir… Une amitié jetable, nous en vivons tous. C’est la personne que l’on rencontre au moment parfait de notre vie où l’on a mutuellement besoin l’une de l’autre. Certaines se créeront dans le cadre d’une peine d’amour, d’une séparation, d’un problème commun, d’autres pour des raisons professionnelles ou encore pendant les études… Une amitié jetable, c’est principalement un feu de paille. Ça grandit rapidement, fortement, on a l’impression d’avoir rencontré l’âme soeur, quelqu’un qui sera là pour toujours et puis un jour, la flamme s’éteint et les besoins changent. On passe à un autre appel. On jette alors l’amitié, tentant parfois de la remplacer et d’autres fois de simplement l’oublier.

Le problème de nos vies en 2016, c’est la vitesse à laquelle tout se vit. On manque de temps. Entre le boulot et les enfants, le temps d’entretenir des amitiés saines et durables est drastiquement réduit. Lorsqu’on a un soir par mois sans enfant, il faut bien choisir avec qui le passer. Puis, il y a aussi le manque d’intérêt qui peut parfois peser dans la balance. En évoluant dans nos vies, on s’aperçoit que certaines personnes ne sont simplement plus au même endroit que nous. Que nos chemins se séparent de plus en plus et que les pièces à recoller deviennent impossibles à retrouver… Les intérêts que nous partagions autrefois ne sont désormais que chose du passé. Et parler du passé, un moment donné, on en revient lorsqu’on a moindrement évolué. Que la femme plus mature, plus stable et responsable qu’on devient n’a peut-être plus envie de parler pour la énième fois de la fois où elle a «frenché» 2 gars le même soir dans un bar. Et c’est correct, c’est le cheminement normal de la vie.

Cependant, sachant cela, ça peut parfois devenir difficile d’entretenir des amitiés de qualité. Peur de se faire mal, peur de s’attacher à quelqu’un qui finira sans doute par disparaître. Mais aussi, parce que plus l’on vieillit et moins on a de temps à y accorder. La partie triste des amitiés jetables est lorsqu’on réalise que quelqu’un commence à nous mettre de côté, commence à nous jeter. Parce que, ce moment n’est pas nécessairement instantané. Elles sont rares les «séparations» amicales qui se font au même moment. Un peu comme un couple, l’une des personnes impliquées commencera à prendre ses distances. Et tout comme l’amour, parfois l’autre personne prendra la même décision. Le risque zéro n’existe toutefois pas. Il arrive qu’une personne soit plus attachée que l’autre, qu’elle tente de sauver ce qui reste de cette amitié et souvent à avoir l’impression finalement que de saisir des poignées de souvenirs qui lui glissent entre les mains.

Il y a une part de triste et une part de renouveau au jetable. Certaines amitiés resteront profondément marquée à vif. Des gens qui nous manqueront toute notre vie. Comme si une partie de notre coeur avait été arrachée au même moment où ils ont décidé de nous jeter. D’autres seront presque complètement oubliées. Et à travers tout ça, on vit dans le présent en espérant conserver les amitiés importantes à nos yeux. Tout ça, en souhaitant souvent de ne plus être jetée.

– La collectionneuse du jetable

blog511pinterest