Sarah Tailleur Photographe »

Personnel: Être LA Sarah Tailleur

Au travers les années, j’ai eu la chance de me forger une solide réputation dans le domaine de la photographie de famille, d’enfance et de maternité au Québec. Mes clients sont loyaux, fidèlent et me réfèrent dès qu’ils le peuvent. J’ai immortalisé des milliers de visages et été la photographe adoptive de plusieurs familles. Il arrive que des personnes que je ne connais absolument pas me jasent dans la rue, à l’épicerie ou chez la coiffeuse. Quand vous me rencontrez, il n’est pas rare que vous me parliez de ma fameuse réputation. De celle qui a photographié telle personne ou de telle photo qui est devenue virale. En fait, souvent, vous m’abordez en me disant «C’est toi LA Sarah Tailleur?»… Je suis alors un brin mal à l’aise et je ne sais plus ce que vous attendez de moi.

Je dois avouer que mes sentiments sont plutôt mélangés par rapport à ce titre. Je suis très fière et heureuse de voir qu’on m’aime et qu’on apprécie mon travail. J’ai la chance, voire le bonheur, de me lever le matin pour faire ce que j’aime avec des gens que j’aime. Je n’ai pas de mots assez forts pour exprimer ma gratitude. Je vous en serai éternellement reconnaissante parce qu’au fond, c’était ce que je voulais. J’aime parler avec vous, partager ma passion et qu’on m’apprécie. D’un autre côté, l’échec me faisait tellement moins peur à mes débuts. Quand personne ne savait à quoi s’attendre de moi. Quand j’étais juste Sarah Tailleur et non LA Sarah Tailleur. C’est ce sentiment de ne pas être à la hauteur qui parfois me fait peur. Cette réputation qui peut m’aider comme me nuire. Quand on mange LE meilleur chocolat au monde, on ne peut qu’être plus critique non? Mais si on le mange sans savoir qu’il a ce titre, peut-être qu’il sera grandement meilleur? Quand on a aucune attente…

Il faut le dire, je n’écris pas par vantardise, mais par réalisme. Parce que je le sais que ça aide des gens à relativiser. Lorsque je regarde mes jambes bouger frénétiquement, mes manies et mes ongles grugés avant un contrat, je le sais bien que je suis encore une p’tite photographe fébrile qui s’inquiète de tout. Qu’à ce moment précis je n’ai rien d’une grande photographe. Que je suis vulnérable et émotive. Souvent entièrement contrôlée par ces traits de ma personnalité. Qu’il m’arrive même de pleurer avec des clients ou de rire à me tenir le ventre. Je le sais bien moi que je ne suis pas la photographe bigshot confiante que vous voyez en moi. Je veux votre sourire, votre amour et votre confiance. Que vous explosiez de bonheur en voyant le résultat de notre collaboration. Je ne veux pas être la meilleure ou la plus parfaite, je veux seulement que vous m’appréciez autant que je vous apprécie. Comme si l’amour, c’était toujours donnant donnant. Parce que oui, je suis un peu spéciale. Moi j’aime mes clients d’amour.

Une réputation, qu’elle soit positive ou négative, c’est difficile à porter par moment. Ça vient avec la peur de ne pas l’égaliser. La peur de faire un pas de travers. La peur d’être jalousée. La peur d’être jugée. Comme si vous vous attendiez à rencontrer une surhumaine. LA surhumaine Sarah Tailleur. Mais moi, je ne suis que ce qu’il y a de plus humain. Une femme, une maman et une blonde avec mes nombreux défauts, mes inquiétudes constantes et mon côté anxieux. Une personne parfois difficile à suivre et qui ne passe pas le plus clair de son temps à briller. Qui s’inquiète de tout et qui rentrerait parfois sous le tapis.

Alors, j’espère que lorsque vous rencontrez cette partie de moi, je reste dans votre coeur LA Sarah Tailleur. Car si c’est cette Sarah Tailleur que vous voyez quand vous m’attribuez le titre de LA Fameuse Sarah Tailleur, alors je serai définitivement moins nerveuse de vous rencontrer. Xx

pinterest