Sarah Tailleur Photographe »

Personnel: 10 choses que vous ne savez (probablement) pas de moi!

Vous venez me voir, me confier des choses parfois très personnelles. De votre côté, vous me dites avoir lu mon blog pour apprendre à me connaître. Souvent, vous ajoutez que vous avez l’impression de me connaître depuis longtemps à cause de lui. Alors, qu’est-ce qui vous reste à savoir pour que vous rentriez dans mon studio comme si vous veniez chez une amie?

1- Je suis quelqu’un de timide et parfois farouche!
Évidemment, quand vous faites une séance avec moi, vous ne le réaliserez pas. Vous me verrez faire une foule de grimaces et de folies pour faire rire vos enfants ou même vous. C’est un peu comme si j’avais mon masque de photographe qui me permettait de faire tout ce que la Sarah ordinaire ne ferait pas. Et c’est probablement ce qui me «drive» aussi de mon boulot. En contrat, quand j’arrive devant un groupe ou lorsque j’assiste à une fête, je dois souvent me botter le derrière pour prendre les devants et aller vers les gens. Si vous me croisez dans un autre contexte que mon travail, je pourrais vous apparaître froide ou distante. Ce n’est vraiment pas mon but et je ne le fais pas par snobisme, je suis simplement plutôt réservée dans la vie de tous les jours. J’aime grandement plus les soirées avec 2 amies proches que celles où il y a une dizaine de personnes. Bref, dans ma vie personnelle, j’ai souvent besoin d’être introvertie pour équilibrer ma vie professionnelle.

2- L’angoisse est mon pire ennemi!
Les gens qui ne me connaissent pas me félicitent parfois pour mon calme légendaire. Ça, ça me fait rire. Disons qu’avec les années, j’ai développé une tolérance au stress assez élevé, mais aussi une manière de la camoufler assez efficacement. Je sais que mon travail est de prendre tout votre stress et de le mettre sur mes épaules le temps d’une séance. Votre stress d’être arrivé en retard, de n’avoir pas eu le temps de vous changer, de ne pas savoir comment poser, d’avoir peur de ne pas être photogénique etc. Si vous me sentiez aussi stressée que vous, vous n’aimeriez sans doute pas votre expérience. Encore aujourd’hui, avant chaque contrat, j’ai une petite boule de nervosité dans le ventre, le tract, c’est à ce moment que je vis mon stress. Je saute sur place, prends de grandes respirations et ce, parfois pour le plus petit des contrats… Disons que je les prends tous très au sérieux! Puis, quand vous êtes là… Pouf! La boule de stress se dissipe et je respire à nouveau. Je peux faire de l’insomnie pendant 2 jours avant un gros contrat corporatif et je dois apprendre à bien gérer mon horaire et surtout mes moments de détente pour réussir à mener une vie équilibrée. Si je me laisse aller et que je décide de travailler plus que ce que mon corps peut en prendre, je sais que je deviendrai angoissée et que j’aurai terriblement de difficultés à réaliser mes contrats avec plaisir. Donc, à force d’expérience, je m’impose désormais une routine plus saine sinon «allô les crises d’angoisse et les épaules tendues».

3- J’aime maladivement le chocolat!
Je peux manger une boîte de chocolat en 10 minutes et une canne de fondue Chocolats Favoris dans le même temps. Pour moi le chocolat, c’est du bonheur pur pour mon estomac. Bien que ma ligne n’aime pas le chocolat, je suis incapable de m’en passer. Je ne peux passer devant une chocolaterie sans dévaliser son contenu et si je ne me retiens pas, je mangerais des brownies à tous les soirs. Bref, c’est mon vice!

4- Je suis légèrement dépendante-affective!
Je ne sais pas si on parle simplement d’être amoureuse ou si le terme est vraiment dépendante-affective, mais j’ai énormément besoin de mon homme dans ma vie. Je ne peux passer une journée sans lui parler plusieurs fois et je m’ennuie de sa présence à la seconde où il franchit la porte. Tous les choix de ma vie sont dictées en conséquence de notre bonheur maintenant familial que ce soit mes congés, mes horaires de travail, mes projets. Peu importe le projet, je me demanderai toujours si il fera que je passerai moins de temps avec mon homme. Si la réponse est oui, c’est assez pour que je refuse un projet. Je pourrais passer des heures blotties dans ses bras et lorsqu’il est disponible, j’adore quand il vient sur des séances corporatives avec moi pour me servir d’assistant. Il m’aide à tout relativiser, il est mon meilleur ami et mon confident.

5- Je n’aime pas le café!
Le café et moi, nous ne sommes pas de bons amis. Il goûte mauvais et sent trop fort pour moi. Pourtant, ce n’est pas que je n’ai pas essayé. Avec un bébé de 15 mois qui se réveille encore souvent la nuit, je suis sure que ses bienfaits seraient plus qu’appréciés. Toutefois, impossible de m’en faire avaler. Et il est souvent arrivé que je donne un café reçu en cadeau à mon conjoint qui est bien heureux quand j’en reçois. Je suis plus de type thé et tisane!

6- Je suis (très) pantouflarde!
J’ai décidé d’être travailleuse autonome, entre autre, parce que ça me permettrait de dormir plus tard le matin (il y a un temps désormais lointain sans bébé). Je suis quelqu’un qui a besoin d’énormement de sommeil, je peux facilement faire des nuits de 12 ou 13 heures quand bébé n’est pas à la maison. Quand elle est là, alors il n’y a pas une semaine sans que je fasses une sieste d’après-midi. Vers 14h00, j’ai habituellement un «down» de fatigue et je peux dormir une heure ou deux. Sans parler du fait que je m’endors à peu près n’importe où! J’aime travailler en pantoufles et si je n’ai pas de contrats, je peux facilement passer 2 jours dans le même pyjama. Être confortable, ça aide à ma créativité et ma productibilité. J’aime choisir du linge mou pour travailler et à la minute où mes clients quittent le studio je me mets une couverture autour des épaules. Je n’aime pas sortir par temps froid et mon lit est mon meilleur ami. Bref, dans une autre vie je devais être un ours en éternel hibernation.

7- Je ne connais pas grand chose aux modèles d’appareils photo!
J’ai beau être photographe, je ne suis absolument pas les sorties et les nouveautés du domaine de l’électronique. Pour vous, ça semble parfois étrange, mais les appareils photos ne m’intéressent pas tant que ça. À vrai dire, je vais être beaucoup plus énervée devant un appareil argentique de 1960 qu’un tout nouvel appareil 2015. Pour moi, mon appareil est un outil, rien de plus. Je l’achète comme j’achèterais une télévision, c’est-à-dire en évaluant mes besoins et en lisant des évaluations sur Internet. Je ne passe pas des heures à éplucher les nouveautés de toutes les marques et je suis nulle pour vous conseiller. Donc, quand vous me demandez si vous devriez choisir l’appareil A vs l’appareil B, tout ce qui me passe en tête c’est «essaies-les et vois avec lequel tu es le plus à l’aise?». Parlez-moi de créativité, je viendrai avec des brillants dans les yeux, mais parlez-moi de la dernière technologie «ultrason sur le Nikon 6500 BYK 42 mégapixels» (fictif!) et il y a de bonnes chances que vous ne suscitiez aucune réelle réaction de ma part.

8- J’ai 25 ans!
Non, je n’ai pas 32 ans. Oui, j’ai commencé très tôt à travailler à mon compte (à 19 ans plus précisément). Avec la maison, le bébé, la carrière, le même chum depuis 8 ans, le livre, on m’attribue souvent un âge qui n’est pas le mien et qui m’ajoute quelques rides. Lorsque je dis mon âge, il n’est pas rare que les gens sursautent et en faisant le calcul rapide de depuis quand je suis à mon compte. Je ne sais jamais si je dois le prendre comme un compliment ou si au contraire vous trouvez que j’ai l’air vieille en «mauzus». J’aime croire que ce n’est pas pour mon physique, car sinon ce serait déprimant!

9- Je suis «addict» aux boutique en ligne!
Ne me laissez pas seule avec un ordinateur et ma carte de crédit trop longtemps, car je m’inventerai des besoins assez rapidement. Pour moi, Internet est un monde infini de dépenses. Je peux dépenser 500$ en 10 minutes que ce soit en vêtements, en décoration, en accessoires photo ou encore en livres. Je reçois presqu’une commande de quelque chose par semaine et à chaque fois je me sens comme à Noël, car j’ignore souvent le contenu de la boîte. Et oui, je fais tellement de commandes que j’ai du mal à me souvenir de ce que je commande. Sans oublier, qu’il m’arrive de commander 2 fois le même vêtement avec l’excuse que «je le trouvais beau». Bref, je suis un cas désespérée parce qu’en plus, je termine toujours en mettant mon linge mou et confortable haha!

10- Je suis traineuse et pêle-mêle!
On peut suivre ma trace dans une maison seulement avec les choses que je laisse trainer un peu partout. Je sors un verre, je laisse la porte de l’armoire ouverte. Je prends du lait, je laisse le bout de plastique du sac sur le comptoir accompagné de quelques goûtes. J’enlève mes vêtements, je fais une grosse pile dans ma chambre. J’utilise un accessoire, je le laisse sur le plancher. J’essaie des souliers, je les laisse en tas dans l’entrée. Dans ma vie professionnelle, je déteste le temps des impôts qui m’obligent à chercher une foule de papiers éparpillés un peu partout dans la maison. Bref, je ne suis vraiment pas un bon parti pour quelqu’un qui rêve d’une femme à la maison qui fera ménage et repassage.

Blog153pinterest