Sarah Tailleur Photographe »

Photographie : Ce bébé aveugle à cause d’un flash

La nouvelle circule depuis quelque temps sur le Web, mais on ne sait pas d’où elle vient, ni même ses sources. On la partage sans trop se poser de questions, et voilà que TVA et le Journal de Montréal, qui se veulent des sources (normalement) crédibles, partagent le tout avec assurance. À mi-chemin entre sensationnalisme et nouvelle, on a d’abord de la difficulté à savoir s’il existe une source fiable à cet article : est-ce que le flash est dangereux pour les yeux de mon bébé?

Je ne pourrais passer à côté de cette nouvelle qui fait le tour des médias sociaux sans donner mon avis de professionnelle de la photographie. Puisque vous, chers parents, me poserez la question, je le sens déjà. Je le dis en toute franchise, je ne suis pas médecin et je n’ai pas d’expertise en santé. Cependant, j’ai des milliers de photographies prises au flash à mon actif et plusieurs faits me font me questionner. Les voici :

1— La source

La base d’une nouvelle, on s’entend. Le bon journaliste connaît ses sources et leur crédibilité. On parle d’un bébé chinois, mais qui, quand et comment, c’est plus que nébuleux. Qui a vérifié la nouvelle et rencontré cette famille? Personne, semblerait-il. Sur le Web, des sites où l’on détermine les « hoax » du Web parlent d’une nouvelle où tous les sites de rumeurs du Web accordent les crédits de l’histoire à un autre. Aucun ne semble être l’auteur des informations et ils se lancent la balle concernant les réelles sources (qui n’existent peut-être juste pas). L’autre chose qui m’importe est qu’habituellement les professionnels de la santé qui commentent ce genre de phénomène sont nommés. Ce qui n’est pas le cas dans cette histoire. On parle d’un médecin qui traite l’enfant, sans jamais le nommer. Cependant, des professionnels de la santé qui affirment le contraire et qui contredisent l’histoire sont identifiés. Il faut aussi dire que les « faits » changent d’un site à un autre… La distance, le type de flash, les circonstances… Rien ne semble clair! Tout comme une bonne vieille histoire de pêche. Voici des sites qui analysent la nouvelle : Yahoo – Petapixel.

2— Le flash pour l’aveugle

Une fois le bébé aveugle, pourquoi ne pas le reprendre en photo avec un flash pour montrer les croûtes sur ses yeux? Eh oui, la photographie qui apparaît partout sur le Web est une photographie prise avec flash. On peut le voir par les jeux d’ombrages et la lumière directe sur la photographie. Les zones presque blanches de sa peau le montrent bien aussi. Je pourrais gager mon appareil photo que cette photo a été prise avec un flash. Un peu ironique non?

3— Les circonstances nébuleuses

On parle d’abord d’un flash à 25 cm des yeux de bébé. Puis-je questionner le bon fondement de mettre un flash à 25 cm des yeux de quiconque? 25 cm c’est quoi… la longueur d’une télécommande? La majorité des appareils amateurs et grand public ne font même pas le focus à 25 cm du sujet. On s’entend, si vous faites ça à votre bébé, vous devez aussi être le genre à toucher votre rond de poêle rouge pour vérifier s’il chauffe. Un moment donné, la sélection naturelle embarque!

4— Une première en…?

Le flash est utilisé depuis des années. On allait « su searse » qu’ils utilisaient un flash et même quand les appareils n’étaient pas numériques aussi. Les bébés ont été sous les flashs depuis des lunes et pourtant, c’est une première histoire du genre. Ils naissent parfois même sous une lampe puissante obstétricale et certains se feront opérés sous un éclairage fort et brillant. Non, je ne vous dis pas que c’est ce qu’il existe de mieux pour un bébé et d’accourir avec votre lampe de poche dans les yeux de votre progéniture, mais je considère que le flash bien utilisé n’est pas problématique pour celui-ci. On ne parle pas d’un usage constant, répété et de très près, mais plutôt que de quelques flashs ou, au pire, une séance de 45 minutes (et pas à 25 cm du sujet please!). Dans ce cas, on parle d’une seule fois… Étrange!

S’il y avait la moindre des chances que je blesse votre enfant, soyez assuré que je n’utiliserais pas cette méthode. Je suis «Madame Sécurité» en studio et plusieurs parents vous le confirmeront. On s’entend, je ne vous dit pas d’utiliser un flash avec négligence à 2 pouces du visage d’un enfant, pas plus qu’un adulte ou un animal! Mais tout simplement que dans la vie, le gros bon sens doit aussi prévaloir. Avant de partager une nouvelle et de vous enflammer sur les médias sociaux, posez-vous toujours la question à savoir si la nouvelle est fiable. Vous éviterez ainsi des commentaires qui sont parfois tous sauf élogieux, mais j’imagine que pour ça, il y a aussi un peu de sélection naturelle!