Sarah Tailleur Photographe »

Naissance : une visite de la photographe à l’hôpital!

Il y a des services que j’offre, qui ne sont inscrits nulle part et qui ne le seront probablement jamais. Pas de forfait proposé, pas d’annonces ou de publicités régulières. Plutôt un service que je crée à la demande, sur mesure et pour mes clients les plus sincères. Une expérience à valeur ajoutée pour leur fidélité…

Réaliser des photographies de l’arrivée d’un bébé dans le monde fait partie de ces occasions. Je ne parle pas de photographies pendant l’accouchement, mais bien d’effectuer une prise de vue dans le premier 24 à 48 heures de vie d’un enfant et directement à l’hôpital. Ce service, c’est impossible de le créer sur une base régulière. Il implique trop d’imprévus et une gestion d’horaire tout simplement ingérable. Les bébés qui arrivent trop tôt, trop tard, tous en même temps… et j’en passe! Alors, c’est un service dont je discute avec mes clients lorsque ceux-ci me montrent leur intérêt. Je dois avouer que j’accepte uniquement de réaliser ce mandat avec des clients que je connais bien et avec qui je suis très à l’aise. Le moment où vous êtes encore à la rencontre de votre nouvel amour, parfois un peu déboussolés et sous le choc, est pour moi tellement unique et intime. J’aurais de la difficulté à m’y intégrer chez un couple que je ne connaîtrais pas. Arriver à l’hôpital comme un cheveu sur la soupe « Hey! Bonjour! C’est moi votre photographe! »… Je trouve que l’approche manque de naturel si on veut aller chercher quelque chose de vrai. Et ce, même si j’ai une foule de trucs pour vous rendre à l’aise. C’est seulement que pour moi, ça enlève tout l’aspect humain de la présentation que de la faire pendant ces circonstances où vous êtes dans votre bulle.

Dans le cas des clients qui me connaissent autant que je les connais, tout se fait naturellement. J’entre, je salue, je félicite, je vais voir discrètement la nouvelle bestiole (parce que si je ne me retenais pas parfois je le prendrais dans mes bras pendant 2 heures) et je sors mon appareil pour réaliser quelques photos (inquiétez-vous pas, je me retiens toujours! Aucun bébé n’a été attaqué de bizous et je les laisse aux bons soins de leurs parents). Sans flash, sans « flaflas », juste moi, la lumière naturelle, quelques objectifs et mon appareil. Je capte l’essence du moment, y compris ses imperfections. C’est ça le naturel. Je reste une vingtaine de minutes et repars, pour vous laisser vous reposer et continuer d’apprivoiser le petit nouveau. Ce service, il est toujours incertain et mes clients le savent. Si je peux y être et me libérer tant mieux, on fixe une heure et j’y suis, mais si je ne suis pas en ville ou si j’ai déjà plusieurs séances au programme qui empêchent mon déplacement, alors ça ira malheureusement seulement à la première séance du bébé dans les semaines à venir. En même temps, c’est aussi vrai pour les parents. Si l’accouchement ne va pas comme il se doit ou que la fatigue l’emporte, ils ne sont nullement obligés de me contacter. Si ce service vous intéresse et que vous êtes un client régulier, n’hésitez pas à discuter de cette possibilité avec moi.

Le petit dernier que j’ai rencontré, c’est le beau Léo. Troisième garçon d’une famille de trois beaux enfants. Bien que je le reverrai la semaine prochaine pour sa séance officielle, voici quelques aperçus de notre rencontre à l’hôpital alors qu’il avait un peu plus de 24 heures de vie et passait un petit moment avec ses grands frères. Bienvenue parmi nous Léo!

pinterestpinterestpinterestpinterest

pinterestpinterest