Sarah Tailleur Photographe »

Changement 2017: Sélection des photos à la maison

Une entreprise, ça se doit d’être en constante évolution pour rester en vie. Dans mon cas, que ce soit les forfaits, les tarifs ou encore le service, bien des choses ont changées depuis mes débuts. Pensons simplement au fait que je ne faisais que du studio à mes débuts ou à la création de nouveaux forfaits comme l’annonce de grossesse, le «lifetsyle» ou encore le forfait de mariage court. D’un autre côté, il y a aussi eu des essais qui n’ont pas fonctionné et qui ont été retirés comme les forfaits garderie ou les mariages longs. Services qui n’étaient simplement pas fait pour la photographe que je suis et les ambitions que je me suis données. Ces changements permettent à mon entreprise de rester actuelle, compétitive et d’offrir un service adéquat à la demande. Ça permet aussi d’avoir un boulot qui me ressemble et qui correspond à mes attentes de ce qui me rend heureuse. Alors, je vous annonce qu’avec la venue de 2017, ce sera la fin du visionnement des photographies en studio gratuitement.

Tout d’abord, il faut savoir que 97% des gens qui viennent en studio décidaient déjà de réaliser leur sélection des photos à la maison. Pour eux, il n’y a donc aucun changement et la sélection continuera de se faire comme elle se faisait habituellement. Je continuerai de fournir une sélection des mes photographies préférées pour vous aider, ainsi qu’une autre de l’ensemble des photographies de la séance. Par contre, je considère que le 3% de clients qui aimaient faire la sélection en studio, vous méritez tout de même mes explications et les réponses à vos pourquoi. C’est une décision longuement réfléchie et je crois, que vous la comprendrez bien une fois que je vous aurai fournie mes explications. De plus, il faut savoir qu’une grande majorité des photographes n’offrent pas le service de visionnement avec eux. C’est quelque chose de plus habituel dans les entreprises de photographies «à la chaîne», car leurs ambitions sont aussi de parfois de «forcer» une vente de cette manière. Mais moi, ce n’est pas mon truc d’essayer de vous convaincre d’acheter plus que ce que vous avez réellement besoin. Voici donc les raisons qui m’ont menées à cette décision:

1- Gestion d’horaire difficile
D’abord, une sélection avec un client prend en moyenne de 45 à 90 minutes. C’est même parfois plus long que la durée de la prise de vue et tout comme la prise de vue, le temps est très variable. Souvent, il est même plus variable que celui de la séance, car il se fait avec des enfants fatigués qui demandent plusieurs pauses et qui nuisent à la concentration des parents. S’ajoutant au fait que certaines personnes ont besoin d’énormément de temps pour seulement comparer 2 photographies dans une séance qui en contient parfois 300. Résultat, les parents déconcentrés ont de la misère à faire des choix et prennent beaucoup plus de temps à les faire par manque de concentration. Comme la demande est forte et que je tiens à satisfaire un maximum de gens, je réalise régulièrement 2 séances par jour. Ce qui fait qu’il est important pour moi d’être à l’heure pour respecter mes engagements. Il est arrivé très souvent que je n’avais finalement pas le temps de diner entre deux clients, que je devais arriver en retard à ma deuxième séance sur la route ou encore que je ne pouvais aller chercher ma fille à la garderie à cause d’un visionnement qui devenait interminable. Même si la plupart du temps c’est rapide, il y a aussi des clients qui prennaient de 2 à 3 heures pour choisir leurs photos… C’est donc devenu très compliqué de gérer des sélections en studio qui s’allongent de plusieurs heures. De passer d’une séance de 45-90 minutes à une expérience totale de 5h00 avec le visionnement, disons que ce n’était pas calculé dans mes forfaits. Mais aussi de ne jamais savoir si la fera en studio et qui la fera à domicile, ça m’obligeait à limiter mon nombre de séances pour garder trop de temps pour ça. Ça semble peu une sélection, mais quand je double mon temps en studio, c’est du temps de retouche que je perds. Et de la retouche, je dois en faire beaucoup dans une semaine pour vous offrir de merveilleuses photos. Comme je ne veux jamais faire sentir à mes clients qu’ils ont un chronomètre au-dessus de leur tête (ce qui n’est pas le cas), je préfère avoir tout mon temps pour me consacrer qu’à la prise de photographies. J’aime réellement me sentir libre pour la prise de vue, pour vos petits, pour prendre ça relaxe, pour avoir du plaisir, que de regarder l’heure pour m’assurer qu’on en aura aussi assez pour faire le visionnement. Je ne veux pas pénaliser un enfant timide qui a besoin de temps pour celui d’une sélection. C’est donc aussi pour mettre tout mon temps sur la qualité photo et sur la prise de vue.

2- Visionnement difficile
La sélection des photos en studio se fait tout de suite après la séance afin de permettre un horaire plus facile à gérer et rester à jour dans mes contrats. Avec la fatigue accumulée de la séance, autant pour les parents que les enfants, il est rare que ce moment soit optimal pour prendre de bonnes décisions réfléchies. Bien que je demandais obligatoirement d’avoir un(e) gardien/gardienne pour surveiller ou même sortir avec les enfants dans les derniers mois de 2016, j’ai réalisé que peu de gens respectaient cette demande. Justifiant d’avoir apporté une collation et des iPad pour les occuper. Parfois même, la gardienne était une grand-maman qui finalement, faisait presque plus la sélection avec les parents que la surveillance des enfants. Je me retrouvais avec 3 adultes qui regardaient un écran, qui s’obstinaient parfois quand le goût de belle-maman ne concordait pas avec celui de maman et des enfants qui jouaient avec mon équipement en studio totalement laissés à eux-mêmes. Bien que le studio soit un lieu où j’aime accueillir familles et enfants, un minimum de surveillance est requis pour la sécurité de tous, mais aussi de mon matériel. Pendant la séance, tout va bien, mais pendant le visionnement, l’attention des parents va ailleurs. Lorsque les parents n’avaient pas cette troisième personne, ça devenait alors le festival des engueulades pour calmer les enfants et faire des choix efficaces. Un parent choisissait alors que l’autre n’était que de passage, coincé entre la sélection et ses enfants. Un enfant qui grimpe sur moi pour toucher à mon clavier, un autre qui veut aller aux toilettes pendant que le plus jeune pleure parce qu’il est fatigué ou parce qu’il s’est cogné la tête sur le coin de mon bureau, c’était mon quotidien. Les parents choisissaient, parfois pour se débarrasser ou pour faire vite et ils repartaient complètement vidés par leur expérience. Certains me réécrivaient même par la suite, incapable de se souvenir des photographies choisies.

3- Choix impulsif
La sélection des photographies est une tâche qui demande du temps et de la concentration. C’est un investissement monétaire souvent important pour une famille et ce n’est pas le moment de faire des achats impulsivement. C’est bien de prendre le temps de regarder les photos, de penser à où on veut les mettre, des impressions qu’on veut en faire et de nos réels besoins. Certaines personnes ont même carrément besoin de les regarder pendant 4 heures, 5 jours en ligne avant de faire le bon choix. Évidemment, je ne peux offrir à un client de rester en studio avec moi 5 heures et de revenir plusieurs fois par la suite. Si oui, je devrais augmenter le coût de mes séances de 200%. Je préfère donc laisser le client faire sa sélection à la maison et prendre le temps qu’il aura réellement besoin pour faire une sélection réfléchie. Je n’ai pas envie d’être celle qui vous force à faire des choix rapides ou irréfléchis. Je laisse ça aux chaînes de studio.

Quoiqu’il en soit, il sera toujours possible de réaliser la sélection en studio si vous le mentionnez dès la prise de rendez-vous et moyennant des frais de 15$+tx. Si vous ne le mentionnez pas à la réservation, elle vous sera refusée sur place. Vous serez aussi dans l’obligation d’avoir quelqu’un qui quitte avec les enfants. Pas qui vient faire semblant de les surveiller ou qui vient vous aider à choisir pendant que les enfants s’amusent avec mon équipement, mais bien quelqu’un qui passe, qui part prendre une marche avec les enfants, qui les amènent au Récréofun à côté ou qui va faire un tour d’auto pour vous laisser tranquille. Dans le cas inverse, je refuserai alors de faire la sélection et ce, que vos enfants aient 1 ou 11 ans, qu’ils aient autant tablette électronique qu’une au chocolat. Ainsi, cela me permettra de gagner du temps à la prise de vue, sans me soucier du temps qu’il nous restera et dans quel état je laisserai les enfants en but de faire la sélection des photos. Et je saurai ainsi, que vous aurez pris tout le temps qu’il vous fallait pour faire un choix éclairé.

pinterest