Sarah Tailleur Photographe »

Séance photo: Un contrat avant tout

Une séance photo est un engagement entre le photographe et ses clients. Comme tout travailleur autonome, il est engagé pour ses compétences et parce que les clients aiment son travail. Lors d’une séance photo avec moi, celle-ci est fait après la signature d’un contrat de travail. Celui-ci me permet de m’assurer que vous compreniez bien «mes règles» afin que la séance soit la plus simple possible. Ça évite beaucoup de questions et explique bien des choses! Lorsqu’on signe des contrats, on a souvent tendance à lire vaguement ce qui est écrit, je fais donc ce petit article pour vous expliquer ce en quoi consiste un contrat en vue d’une séance photo chez moi.

1- Clause non-obligatoire d’utilisation des photos pour mon portfolio
Ma première clause au contrat est non-obligatoire. Celle-ci demande votre signature si vous acceptez que les photos de la séance servent à faire ma promotion Web et imprimée pour une durée illimitée, ce sans préavis. Ce que ça veut dire, c’est que si je veux utiliser une photo de la séance pour mettre sur mon Facebook, mon blog, ma page Web, une promotion ou peu importe quel promotion de mes services, vous acceptez. Elle stipule aussi qu’il s’agit d’une durée illimitée, donc vous ne pouvez signer et me rappeler 2 mois plus tard pour finalement refuser.  De plus, le sans préavis sert à dire que je n’avertis pas systématiquement les clients pour leur dire où est publié leur photo. Lorsque vous signez cette clause, je vous remet gratuitement la/les photo(s) que j’utilise, mais que vous n’avez pas conservé.

2- Clause obligatoire de responsabilité en cas de blessure
La deuxième clause au contrat que vous devez signer stipule que vous êtes responsable de vous-même et des personnes vous accompagnant en cas de blessure durant la séance. En gros, ça m’évite que si papa se blesse le dos en essayant une pose, si votre enfant court sans arrêt et se fend le front, si vous êtes enceinte et décidez d’accoucher au studio… Ce n’est pas ma responsabilité et vous ne pouvez pas intenter des poursuites judiciaires contre moi. Ça peut avoir l’air spécial dit comme ça, mais je ne veux pas être tenue responsable d’un accident en studio qui aurait pu être évité si les parents avaient surveiller leurs enfants. Somme toute, je n’ai jamais eu de blessure au studio ou de problème quelconque, c’est vraiment en guise de protection.

3- Clause obligatoire de non-remboursement/non-échangeable. Utilisation commerciale vs personnelle.
La dernière clause au contrat que vous devez signer stipule que la commande est non-remboursable, ni échangeable. Ce qui veut dire qu’une fois les photos choisies et votre commande passée, vous ne pouvez plus la modifier. Ça évite beaucoup de problème pour moi au niveau des commandes, car si tout le monde voulait faire un deuxième visionnement et changer leurs photos, on en finirait jamais! Donc, vous signez qu’une fois la sélection faites, vous ne pouvez plus la modifier ou demander remboursement. De plus, cette clause compte aussi une partie sur le fait que vous ne pouvez utiliser les photos à des fins commerciales. Les photos de la séance sont pour une utilisation personnelle. Ce qui veut dire que vous pouvez l’afficher dans le salon, sur votre facebook, dans vos albums, mais que vous ne pouvez promouvoir une entreprise avec celle-ci ou encore l’utiliser pour vendre vos services ou décorer votre entreprise. Vous ne pouvez donc pas prendre une photo du petit dernier et la mettre sur la promotion du restaurant de votre frère.

Maintenant que vous comprenez mieux mon contrat, on peut passer en studio!?

sarah tailleur, photographe, contrat, utilisation des photos, portfolio, photographie, studio de photo, enfant, bébé, famille, maternitépinterest