Sarah Tailleur Photographe »

Photographe: Une vraie carrière?

Quand j’étais petite, je rêvais de porter des vestons et des talons hauts, un sac à main à l’épaule agencé avec ceux-ci et une valise remplie de dossiers.  Travaillant dans une tour à bureaux, je voulais être intelligente, gérer de gros projets et avoir une carrière fleurissante. Une carrière que l’on envie. Plus ou moins 15 ans plus tard, je me retrouve avec une bonne formation en design graphique (DEC+BAC), mais travaillant comme photographe. Lorsqu’on me demande ce que je ferai plus tard avec mon BAC, je réponds que j’aurai le «papier», mais que je me vois très bien continuer d’être travailleuse autonome photographe pour longtemps. Mais est-ce une vraie carrière?

J’aurais pu faire ce métier sans même avoir étudié pendant un peu plus de 5 ans en design graphique. J’aurais pu débuter après un secondaire 5, peut-être même sans. Je suis scolarisée et pourtant je fais un travail réputé pour sa non-scolarité. Parfois, je trouve ça lourd, j’aimerais vous dire que je travaille dans une grande entreprise, gestionnaire d’une équipe, directrice des finances ou encore directrice du marketing. Pourtant, non et ça ne m’intéresse pas non plus. Je me sens toujours un peu mal d’avoir l’impression de faire un travail qui se veut pour plusieurs un métier «en attendant que…» ou un «à côté pour arrondir ses fins de mois». Comme on travaille comme serveuse dans un restaurant ou comme vendeuse dans un magasin. Comme si ce n’était pas assez, comme si ce n’était pas important. J’adore mon travail et je suis très fière de tout le parcours que j’ai fait. Mais vous, mes principaux clients, vous mes avocats, mes médecins, mes dentistes, mes conseillers en finance, mes propriétaires d’entreprises, vous, vous avez une vraie carrière. Les gens vous trouvent prestigieux, intellectuels et importants. Moi, j’ai beau gérer une tonne de projets et de clients, faire un salaire très bien, j’ai toujours l’impression d’être la petite photographe qui travaillent pour ces gens importants. Bien que je ne sente pas ça par l’attitude que vous me portez, c’est dans ma tête que ça se passe. Dans l’image que je m’étais faites d’une femme d’affaire.

Je ne veux pas d’un métier qui se veut un «en attendant que…», mais je n’ai pas le goût de changer de métier. J’aime mon métier, mais puis-je dire que c’est une carrière? J’aimerais pouvoir dire avec conviction que j’ai une carrière, mais n’importe quelle personne qui a un travail non-artistique ayant la même scolarité que moi, aura l’air plus prestigieux. C’est la «joie» d’être dans un domaine artistique…

photographe, sarah tailleur, québec, séance photo, shooting, studio photo, photographe professionnellepinterest