Sarah Tailleur Photographe »

Photographe: Top 5 des détails qui permettent de voir si il s’agit d’un professionnel ou d’un amateur

Avec le temps, j’ai développé un radar à photographe qui ont des techniques méritant d’être parfois questionnées. Ces dans les petits détails qu’on fait les grandes photographies et c’est surtout dans les petits détails que l’on démontre notre professionnalisme. Je ferai un résumé des éléments qui m’agacent ces temps-ci, mais je crois que cet article pourrait venir en au moins 16 chapitres. Les détails, c’est ce qui différencie un photographe professionnel d’un amateur qui ne mérite pas d’être payé. J’espère au moins qu’ils prendront la peine de lire cet article et d’appliquer ces points.

1- L’élastique au poignet
Les femmes ont tendance à avoir un élastique au poignet pour pouvoir s’attacher les cheveux quand elles le désirent. Ceci n’est pas problématique dans le vie, mais pour une séance photo, c’est un détail qui peut déranger. C’est le petit détail qui peut permettre de voir qu’un photographe ne vous a pas regardé de A à Z avant de commencer la séance. De plus, si l’oublie est présent, il se doit d’être apte à vous offrir une retouche adaptée. C’est le genre de détail que le professionnel remarque et corrige.

2- Les étiquettes
Trop souvent ont voit des étiquettes de vêtements dépassés! Parfois ce sont des étiquettes de toutous d’enfant ou encore d’accessoire… Veut-on vraiment voir comment il faut laver un chandail sur une photographie de famille? Personnellement, j’ai ma fidèle paire de ciseaux dans le studio et je coupe tout à votre arrivée. Encore une fois, si j’omet d’en enlever une… C’est mon travail de le retoucher.

3- Les bas
Pour les adultes, il est rare de voir les pieds sur les photos. Toutefois, pour les enfants c’est chose courante. Rien de plus agaçant que de voir des bas sales ou encore des bas multicolores sur une photographie. Ça attire l’attention et apporte un côté «cheap». Soit on est nu pied (propre en passant) ou soit on met des souliers. Les bas n’ont jamais été chics et ne le seront probablement jamais. Même chose avec les collants d’enfant, avoir des bouts lousses qui font des pieds plus grands que la réalité… on aime pas!

4- L’abus d’accessoires
Un bébé avec un toutou poilu bleu, une tuque en laine verte avec des oreilles, une doudou rouge avec des picots mauve, le tout dans un panier acheté chez Home Dépôt. Not! Les photographes manquant de professionnalisme comblent souvent leur manques techniques et artistiques par des accessoires superflus. Ils en mettent épais et c’est à peine si on voit le bébé à la fin. Le professionnel épure et conserve l’essentiel d’une photographie. Ce n’est pas parce qu’il y a 46 accessoires que la photo est plus jolie, pensez-y!

5- Fluides corporels
La bave, la morve, les crottes de nez, la sueur, les crottes de yeux… Ça aussi ont n’en veut pas sur notre photo de famille.  Encore une fois, un professionnel enlèvera ces détails avant la séance ou après en retouche. Vous ne pouvez pas ressortir d’un studio avec une photographie qui présente une crotte de nez et penser qu’il s’agit d’un endroit professionnel. C’est tout simplement inacceptable selon moi.

Un chapitre 2 viendra… je le sens!

Sarah Tailleur Photographe, retouche, professionnel, photographe professionnel, québec, bébé, enfant, maternité, famille, couple, studio photo, pinterest