Sarah Tailleur Photographe »

Photographe: On ne le devient pas. On l’est.

La photographie est un très beau métier. Je rencontre un tas de gens exceptionnels, je repousse mes limites constamment et je sens un grand accomplissement lorsque je vois mon travail évoluer. C’est un chemin de vie que j’ai choisi parce que j’aimais l’art, le design, le dessin, les textures et la photographie. Je peux donc assouvir mon besoin d’art tout en gagnant ma vie. Quel paradis! Toutefois, il faut être réaliste quant à cette carrière, ce n’est pas tout le monde qui peut en vivre, avoir un bon salaire, de bonnes conditions et être assez autonome pour être à son compte. Des études en photographie ne garantissent pas un emploi ou de bonnes conditions de travail. Elles garantissent la technique.

Je ne sais pas si c’est parce que je suis photographe ou parce que j’en côtoies beaucoup, mais je vois de plus en plus de gens se lancer dans des études en photographie ou encore dire que plus tard ils veulent être photographe. Si on parle de passion et de talent artistique, je suis la première à vous encourager. Mais malheureusement, il arrive que des personnes n’aient aucune affinité avec l’art et veulent en faire une carrière. Ils aiment faire des photos et pensent que c’est assez. Comme la photographie n’est pas une question de par coeur, de science, on ne peut pas se lever un matin et se dire «plus tard je serai photographe». Un peu comme je ne pourrai pas dire que je veux être médecin comme je suis mauvaise en science, je ne dirai pas que je désire être comptable comme je ne sais pas calculer rapidement. J’aurais beau aimer le fait de relation d’aide qu’il y a entre un médecin et son patient, mais ce n’est pas assez pour être médecin. Donc, le fait d’aimer prendre des photos est une bonne base, mais pas assez pour avoir une carrière de photographe . Mon but n’est pas de vous empêchez d’être photographe. Au contraire, si vous êtes talentueux et que vous voulez poussez vos connaissances, foncez! Mais si vous aimez prendre votre nièce en photographie sans réel talent en éclairage, cadrage, composition et que vous n’avez pas le soucis du détail, ça ne veut pas dire que vous ferez un bon photographe. De plus, si le talent n’est pas au rendez-vous, c’est de l’argent, du temps et surtout des efforts que vous perdrez. Il faut aussi être conscient de notre talent, un photographe de paysage n’est pas le meilleur portraitiste et vice-versa. Il faut donc toujours se poser la question: Hobby ou travail?

Vaut mieux parfois être réaliste que de se lancer dans des études qui vous mèneront à la case de départ. D’ailleurs, plusieurs photographes très performants que je connais n’ont aucune étude en photographie. D’autres ont étudié en photographie et n’ont jamais été capables de se placer dans le milieu.

Sarah Tailleur, photographe, métier, carrière, étude, photographie, studio photo, connaissance, photographe indépendant, sarah tailleur, famille, enfant, bébé, couple, maternité, québecpinterest