Sarah Tailleur Photographe »

Photographe: La générosité a ses limites…

Je reçois des tonnes de courriels… Des clients, des promotions, des photographes… Je les lis parfois sans les lire et je répond parfois aussi sans répondre. Dernièrement, j’ai décidé de faire des vidéos explicatifs et des capsules d’aide en photographie. Plusieurs photographes amateurs m’ont fait part de leurs commentaires et surtout de leur intérêt pour le tout. Par contre, du côté de mes proches et des professionnels du domaine, personne ne comprenait ma démarche. Pourquoi donner ce qui a pris tant de temps à construire?

Maintenant, après plusieurs courriels, j’ai compris ce qu’ils voulaient dire. On me voit comme une photographe généreuse, chose que je crois être. Malheureusement, je me suis aperçue qu’il est facile de faire abuser de sa générosité. Il s’agit d’une seule capsule pour que je reçoive 20 courriels de photographes qui me posent des questions très très précises. Je me trouve de plus en plus bête, car je ne répond simplement plus. Je ne peux me permettre de prendre 25 minutes pour répondre à un courriel d’un potentiel compétiteur en lui donnant mes trucs. Oui, MES trucs. Après 3 ans, j’en ai fait du chemin. Je ne suis pas maître en photographie, mais mon expérience je l’ai gagné. À force de faire des erreurs, de recommencer, d’essayer. Je n’ai pas le goût de vous remettre mes connaissances comme une livraison «take out» au restaurant. Mon talent et et mon style ne sont pas une commande pour emporter.

Ce qui me tanne le plus, ce n’est pas qu’on me propose des sujets et qu’on m’écrive simplement pour me dire qu’on aime les capsules, mais bien lorsqu’on me demande la solution. Ce que je donne, c’est de l’aide. C’est à vous de trouver vos solutions. Ça me rend malade de voir à quel point certains photographes ne se creusent pas la tête pour trouver des solutions à leur problème. Au lieu de me demander où j’ai appris à retoucher des photos, on me demande de faire des capsules montrant mes trucs de retouche photo. Au lieu de me demander quels magasins de photographie peuvent donner de bons conseils sur l’achat d’équipement, on me demande d’énumérer mon équipement. Au lieu de me demander comment évaluer un prix, on me demande de soumissionner à leur place. Le pire, je crois que c’est lorsque je donne des trucs et que je reçois des réponses du genre «Ouin, mais photoshop c’est trop cher, y’a pas d’autres programmes?» «Ouin, mais je ne sais pas comment retoucher une photo moi» «Ouin, mais j’ai pas le goût de faire une formation» «Pourrais-tu me dire à la place comment tu fais, je n’ai pas le temps de chercher» … Je vois une lâcheté impressionnante… Vous pensez que c’est comme ça qu’on devient photographe? En restant assis à rien faire? On ne parle pas d’un art qu’on apprend en 2 minutes. Ça fait 3 ans à mon compte et j’ai encore des tonnes de choses à apprendre. Je vous le dit donc bien franchement, pensez avant d’écrire. Pensez surtout à ça «Est-ce que Google pourrait répondre à ma question?». Si oui, évitez de me la poser.

photographe, retouche, cours, québec, sarah tailleur,pinterest