Sarah Tailleur Photographe »

Photographe: J’en ai un plus gros que toi…

Ce n’est pas le premier article à ce sujet, le premier datant de déjà 2-3 ans. Pourtant, rien ne semble avoir évolué depuis. Je participe à plusieurs groupes Facebook sur la photographie, je le fais pour me tenir à jour, apprendre de nouvelles techniques ou encore obtenir des avis sur différents équipements. Toutefois, à toutes les semaines, le fameux débats de l’équipement revient. À coups de «j’utilise un 1.2 à 1600$» ou encore «j’ai le meilleur boitier Nikon». On se compare à savoir qui aura l’équipement du siècle. Et pourtant, la qualité photographique de ces mêmes personnes est souvent à prendre en défaut. Comme si on devenait meilleur à coups de milliers de dollars.

En toute franchise, je suis rarement impressionnée par les photographies de ce genre de personnes, mais aussi par leurs capacités techniques. Des flous, des ajustements mal maitrisés, un cadrage banal… Ces personnes qui croient, ô combien à tort, que leur équipement haut de gamme fera d’eux LE photographe de l’année. Toujours à l’affût du nouveau modèle, toujours à mettre la main dans leur portefeuille pour se grailler de l’appareil révolutionnaire. Nous disant fièrement le coût de leur stock photo, qu’ils attendent le nouveau modèle sous peu. Je vous mentirais si je vous disais que l’industrie de la photographie n’est pas lucrative. Au contraire, elle tire son profit parmi ces gens avides de succès. Ceux qui économisent et investissent des sommes faramineuses pour parfois utiliser leur appareil en mode automatique. C’est faux de penser que vous deviendrez un photographe professionnel en demande parce que vous avez un boîtier à 3500$ et six objectifs à 1600$ chacun. C’est toutefois vrai de dire qu’un excellent photographe pourrait faire de meilleur cliché que vous avec un boîtier et un objectif de moyenne gamme. Évidemment, que ce même excellent photographe fera de très bons clichés avec un équipement haut de gamme, mais la base reste la même: Le photographe.

L’équipement ne doit pas compenser votre manque de talent, il doit accompagner votre technique et vos compétences. C’est malheureusement pourtant pas ce que je vois sur tous ces forums. Non, vous n’êtes pas meilleurs. Non, vous n’avez pas plus de succès. Non, ce n’est pas une question de jalousie. Oui, vous êtes dépendant d’une industrie qui utilise le marketing pour vous convaincre que vous avez besoin de tout ce matériel pour être bon. Et c’est ce qui me désole le plus. La photographie est un art, pas un concours d’équipement. D’ailleurs, j’ai commencé avec un Rebel XTI et un 50 mm 1.8, il n’y a pas plus cheap. J’ai ensuite acheté le 50 mm 1.4 et un Canon 7D, mieux certes, mais pas le modèle le plus dispendieux. Par la suite, j’ai acheté un 5D Mark III et j’ai plusieurs objectifs. Est-ce que mes objectifs sont tous les plus dispendieux de leur catégorie? Non! Est-ce que j’ai les moyens de me les procurer? Oui! Est-ce que je le ferai? Pas nécessairement, car je sais que les clients veulent un résultat et le résultat je peux leur offrir. Parfois en investissant dans autre chose comme des fonds de scène, un nouveau studio, des softbox etc. En photographie, ce n’est pas d’avoir l’équipement le plus dispendieux, mais bien de savoir s’en servir.

Pensez-y…

Vous êtes dans un chalet, on doit vous opérer d’urgence, car vous vous êtes blessé à la jambe. Vous êtes accompagné de votre frère, un excellent mécanicien qui ne connaît rien à l’anatomie humaine, mais qui a un excellent scalpel (le meilleur sur le marché) dans son sac à dos et de votre ami chirurgien, de 20 ans d’expérience qui vous propose une opération rustique avec un bidon de plastique et de la corde qu’il a étudié et employé par le passé dans un stage humanitaire au Mali. À qui confierai vous votre jambe? On s’entend, dans le meilleur des mondes vous donnez le bon scalpel au chirurgien et ça équivaut à donner un bon équipement au photographe professionnel. Mais si vous n’avez pas le choix, vous iriez probablement pour le chirurgien. Pourquoi? Parce qu’il a les compétences pour le faire et que vous lui faites confiance en ce qui attrait à une chirurgie.

Donnez les mêmes produits (homard, bouillon de poulet, crème, légumes frais, herbes fraîches, riz, fromages divers etc) et des couteaux, poêlons et une foule d’accessoires hauts de gamme à un chef cuisinier qui a son propre restaurant et à votre ami comptable, il y a des chances que le chef vous fasse un plat plus raffiné et goûteux. Pourtant, ils ont les mêmes aliments, les mêmes instruments, mais clairement pas les mêmes connaissances.

Revenu Québec vous écrit une lettre comme de quoi vous dire qu’il y a des erreurs dans votre impôt d’entreprise et vos rapports. Votre soeur a la meilleure calculatrice sur le marché, un ordinateur puissant, un logiciel d’impôt (le plus cher de tous) acheté chez Bureau en gros et un livre de droits ou votre amie qui est comptable agréée de formation, elle a un DEC et un Baccalauréat en comptabilité, elle a même une spécialité en fraudes et a fait un stage où elle ne traitait que ce genre de contrats. Pourtant, son ordinateur n’est pas récent, elle utilise le même logiciel depuis bientôt 5 ans et fait encore certaines choses à la main. À qui confieriez-vous votre dossier?

Finalement, LE meilleur exemple. Vous attendez votre «blinddate» devant la maison. Un bel homme vient se stationner devant la maison. Il conduit une porsche de l’année et porte un chandail à 300$. Il ne débarque pas de la voiture, klaxonne dans la rue en criant «aweye bébé, viens t’en!» pour ensuite cracher sa gomme par terre. L’autre, tout aussi bel homme, a une Corolla de quelques années, dans la moyenne, et est habillé «casual». Il sort du véhicule vient vous accueillir sur le perron en vous complimentant sur votre look, prends votre sac et salut votre mère en passant et vous ouvre la portière. Si vous vous respectez un peu, j’imagine que vous auriez envoyé promener celui de la Porsche. On s’entend, si le parfait gentlemen était arrivé en Porsche, ça aurait fait de lui un être parfait. Si à l’inverse le type non-chalant et mal élevé était arrivé avec une voiture dans la moyenne, vous l’auriez renvoyé d’où il venait sans aucune gêne. Alors, pourquoi se laisser impressionner par l’argent et l’équipement?

Je vous laisse y réfléchir, jusqu’à ce que vous compreniez que la compétence surcroît le matériel. Personnellement, je préfère faire confiance à quelqu’un qui connait son domaine et qui travaille bien que celui qui tentera de m’impressionner avec son équipement dont il ne sait possiblement même pas se servir. Investissez quand vos capacités techniques augmentent, pas pour impressionner. Je vous laisse sur une photographie réalisée avec un appareil qui n’est pas le meilleur de sa catégorie et un objectif qui est probablement le moins coûteux (50 mm 1.8). Évidemment, je m’équipe de mieux en mieux et j’ai «upgradé» mon matériel d’année en année, mais jamais pour impressionner, mais bien parce que je voulais aller chercher une nouvelle étape de qualité et parce que je ne peux pratiquer avec des équipements trop âgés qui peuvent lâcher n’importe quand. Est-ce que les clients ont remarqués la différence de prix ou d’équipement? Probablement pas!

mode08pinterest