Sarah Tailleur Photographe »

Photographe: Combien charger?

Lorsqu’on débute en photographie, un élément nous frappe rapidement. D’un côté, on se fait dire de charger un bon prix pour faire honneur au métier de photographe. Qu’on ne doit pas offrir des forfaits à rabais et qu’on ne doit pas travailler gratuitement. D’un autre côté, on n’est pas prêt à charger un bon prix. Notre travail parfois remplit de défauts techniques, ne vaut pas nécessairement le prix d’un photographe expérimenté. Pour un photographe professionnel, il n’existe pas vraiment de grille tarifaire fiable ou de manière de calculer combien charger sur un contrat. Ça devient un vrai combat à chaque fois qu’on doit soumissionner. Mais comment charger?

Je ne connais malheureusement toujours pas la règle d’or sur les prix qu’un photographe devrait charger. Je n’ai pas l’arrogance de croire que mes prix sont ce qu’il y a de mieux. Je peux toutefois conseiller avec l’expérience de mes contrats. Autant ça me désole de voir des photographes vendre des séances à 50$ pour 20 photos retouchées, autant je ne sais pas jusqu’où un tarif peut augmenter. Ça arrive régulièrement que des photographes qui débutent m’écrivent pour savoir combien soumissionner sur un projet. Je ne peux malheureusement vous répondre, la photographie d’un, ne coûte pas le même prix chez l’autre. Voici donc des éléments à évaluer en créant vos tarifs. Ce n’est pas un prix fixe, mais ça vous aidera à tout considérer.

1- L’expérience
C’est une notion de base, mais à ne pas négliger. Il est normal qu’un photographe qui en est à sa première année de service ne charge pas le même tarif qu’un photographe qui en est à sa 6e année. Comme un photographe qui fait son premier mariage ne devrait pas charger le même prix qu’un photographe qui en a fait 30. Un photographe avec plus d’expérience aura probablement développer des trucs et astuces qui sont à l’avantage des clients. Lorsqu’un photographe qui débute ou même qui est encore à l’école m’écrit, c’est malheureux, mais il chargera probablement moins cher que moi. Si je réalise plusieurs portraits d’affaire, par expérience, je saurai un peu mieux guider mon client, placer mon éclairage, conseiller l’entreprise sur la réalisation, encadrer les modèles dans leur préparation. Pas que je sois meilleure, parce que j’ai l’expérience pour le faire.

2- La durée du contrat
En débutant votre soumission, réfléchissez sur la durée qui sera requise pour réaliser ce contrat. Pensez au temps de préparation, de conceptualisation, de séance et au temps de retouche. Parfois pour un shoot commercial, il y a même du temps de magasinage, du temps de rencontres préparatoires. Ça vous donnera déjà une idée de l’ampleur du contrat. Vous risquez de charger plus cher pour un contrat qui prendra 20 heures de retouche, 2 heures de conceptualisation et 4 heures de prise de vue qu’un contrat qui prendra 5 heures de retouche et 1 heure de prise de vue. Ne calculez pas seulement le temps de prise de vue, vous ferez certainement plus que ça.

3- Frais de déplacement
Aurez-vous à vous déplacer ou les clients viendront à vous? Lorsque vous devez déplacer votre studio ailleurs, aller à l’extérieur, faire de la route, celle-ci n’est pas à vos frais. À moins évidemment d’offrir des forfaits à domicile. Vous devriez charger des frais selon le nombre de kilomètres à effectuer. De plus, si vous devez monter/remonter un studio, pensez que ça prendra un certain temps. Si on vous demandait d’aller par exemple à Montréal et que vous habitez au Saguenay, vous devriez charger au kilométrage, mais aussi probablement demander un hébergement d’une nuit si vous devez y arriver tôt, que vous finirez tard ou bien qu’il s’agit d’un contrat sur plusieurs jours.

4- Utilisation
Quelle utilisation on compte faire de vos photos? Est-ce pour une personne qui veut l’encadrer dans son salon ou bien pour faire la couverture d’un magazine tiré à 100 000 exemplaires? Plus votre photo est utilisée, plus elle est sera dispendieuse. De sorte à ce que d’une certaine façon votre paie s’éparpille sur plusieurs publications. De plus, si vos clients se feront du bénéfice monétaire grâce à votre photo, ça mérite un prix plus élevé. C’est souvent pour cette raison que le commercial est plus dispendieux que l’utilisation personnelle. Le nombre de photos achetées aura donc son propre prix.

5- La talent, l’offre et la demande
Ça, c’est la règle qui peut prendre le dessus de toutes les autres et qui est la plus difficile à évaluer. Le talent dirige tout. Un photographe débutant peut être très talentueux et un photographe avec 15 ans d’expérience peut avoir un style très démodé. Donc, le photographe débutant, malgré son manque d’expérience pourrait charger plus cher que celui qui a 15 ans d’expérience. Un photographe qui est en demande chargera aussi probablement plus cher qu’un photographe moins en demande. Ce qui est dérangeant avec ce point est qu’un photographe peu talentueux peut croire qu’il a beaucoup de talent et d’autres qui ont énormément de talent peuvent penser qu’ils en ont que très peu. Je vois fréquemment des photographes qui font des photographies qui sont tout simplement pas professionnelles. Des flous qui ne sont pas désirés, des surexpositions, des traitements de couleur exagérés, une technique sans maîtrise et qui se plaignent régulièrement de ne pas avoir de boulot. Comme il y a aussi des photographes très talentueux et créatifs, qui refusent de mettre un prix sur leur travail. Ce point, il est très subjectif, mais très important. Que vous calculiez votre temps, que vous ayez de l’expérience… Si vous n’avez pas le talent, on ne vous approchera jamais pour la qualité, mais bien pour votre prix.

Encore aujourd’hui, lorsque je soumissionne, je ne sais jamais si je charge le bon prix. Probablement que pour une même soumission, un photographe peut avoir plus de 500$ de différence. Sur quoi je peux me baser lorsque je soumissionne? Sur un prix que je crois valoir. Sur un prix avec lequel il me ferait plaisir de réaliser le contrat. Sur un prix qui couvre mon temps et le plaisir de j’aurai à travailler. Donc, rien qui me donne l’impression d’être exploitée.

photographie, prix, tarif, combien charger, paie, travail, métier, professionnelpinterest