Sarah Tailleur Photographe »

Femme à son compte: Chercher l’argent

L’entrepreneuriat n’a jamais été aussi populaire. On lui consacre des émissions de télévision, des articles dans les blogues et dans les journaux. C’est drôlement «in» d’être un entrepreneur ou à son compte présentement. L’ambition collective est devenue celle de s’accomplir, de se réaliser, de toujours chercher à aller plus loin, mais aussi celle du porte-feuille bien garni et des vacances autour du globe tous les mois. Est-il raisonnable de devenir entrepreneur pour l’argent?

De plus en plus de femmes tentent leur chance à titre de chef d’entreprise, mais aussi en tant qu’indépendante. Parfois, après un congé de maternité, elles veulent s’écouter et être plus présentes auprès de leurs enfants. D’autres fois, parce qu’elles sont littéralement écoeurées d’un emploi qui les font suer. Elles veulent créer et écouter enfin leur petite voix intérieure pour apprendre à se connaître. Certaines le font par détermination, par envie, par passion et d’autres se cherchent plutôt un projet pour faire de l’argent rapidement. L’impression qu’elles pourront passer 5 jours par semaine avec leurs enfants et travailler qu’une ou deux journées. Ainsi, un bon nombre de femmes décident de se lancer dans une foule de projets rocambolesques. La vente de maquillage, de produits de beauté, de contenants réutilisables, de coachs personnels ou encore de pilules amaigrissantes. Vous savez, ces entreprises qui vous vendent une vie pleine de moments en famille, de vacances, d’argent et de plaisir?

Je vais vous le dire, être à son compte, c’est comme n’importe quelle carrière… Ce n’est pas fait pour tout le monde! Ça comporte des hauts et des bas, parfois une montagne russe d’émotions fortes en quelques heures à peine dans la même journée. On doit avoir les reins solides. Accepter le stress, les responsabilités de gérer l’ensemble d’une entreprise, les conséquences de toutes nos actions, les problèmes financiers ou les paiement qui tardent. Pour accepter tout ça, ça prend de la passion. Beaucoup de passion! Pourquoi? Parce que c’est souvent elle qui vous fera embrasser vos enfants le soir avant de retourner au boulot jusqu’aux petites heures du matin. Celle qui vous fera travailler le samedi quand il fait 30 degrés dehors. Celle qui vous tiendra motivée lorsque vous aurez à peine assez de revenu pour vivre pendant une semaine. Celle qui vous guidera lorsque votre site Web plantera un dimanche matin. Celle qui vous empêchera d’aller au concert de la petite dernière parce que votre employé ne s’est jamais pointé. Je ne connais pas un entrepreneur qui s’est lancé en affaire pour faire de l’argent. Il en a fait parce qu’il était passionné et qu’il ne comptait pas ses heures. C’est ça la réalité.

Plutôt que de chercher la façon de faire de l’argent, cherchez plutôt ce qui vous passionne. Ce qui vous donnera l’envie de vous lever le matin et de travailler fort. Ensuite, demandez-vous comment vous pouvez rendre cette passion lucrative et si vous êtes capable d’offrir quelque chose de différent de ce qu’il y a dans ce domaine actuellement? Sinon, cherchez comment donner une touche d’unicité à votre projet. Ce qui donnera envie aux gens de vous confier leur argent pour passer un bon moment. Une fois que la graine de la passion sera plantée, travaillez. Ne comptez pas les heures, négligez probablement vos amis et un peu votre famille. Bossez et rêvez d’aller toujours plus loin. Puis, un jour, si vous êtes chanceuse, que le marché est favorable et que vous avez su vous démarquez, vous récolterez de l’argent.

C’est la même chose pour les photographes qui me suivent. Vous savez, même si maintenant je gagne bien ma vie et que j’ai désormais un bon salaire (après 9 ans!), j’ai débuté en me disant «Si ça ne fonctionne pas, j’irai travailler au Mcdo!». J’ai travaillé jour, soir et fin de semaine. Par période, je retouchais jusqu’aux petites heures du matin. Encore aujourd’hui, je travaille les samedis et je trouve parfois ça difficile de laisser mes enfants et mon mari derrière moi. J’ai aussi de grande période d’incertitude et de stress lorsque j’ai des annulations par exemple ou quand un proche est malade et que j’ai de la difficulté à arrêter le boulot. Quand je suis responsable de tout est que les reproches me sont directement lancés. Quand un photographe plagie mon site Web ou encore quand une entreprise vole mon travail. C’est moi qui doit prendre mes responsabilités. Quand mon équipement se brise et que c’est finalement le budget de mes vacances annuels qui y passent. Je pense juste aux dernières semaines, j’ai du investir environ 5000$ de manière imprévue pour que mon entreprise puisse continuer de rouler par des bris d’équipement. Si on a pas de passion, on ne peut pas faire tout ça. Si on le fait pour l’argent, j’aurais probablement tout abandonné dès la première année où je faisais presqu’aucun revenu pour financer mon studio. L’argent est le résultat du travail acharné, pas le but du travail quand on est entrepreneur.

Mesdames, avant de suivre le rêve de la fortune. Avant d’être prêtes à vous inscrire à n’importe quelles entreprises de vente à la maison. Suivez votre coeur. C’est lui qui vous mènera à l’argent. Peut-être même jamais en fait, mais au moins, votre route sera pleine de défis et de projets qui vous passionnent. C’est là que vous comprendrez le sens de l’entrepreneuriat.

pinterest