Sarah Tailleur Photographe »

Être photographe portraitiste : 49,95$ pour un livre?

Ça fait déjà 1 an que mon livre « être photographe portraitiste » est sur le marché. En fin d’année, je saurai s’il a été (ou non) populaire. Je connaitrai les chiffres de vente, les profits et je continuerai de lire vos critiques avec hâte. En 1 an, j’en ai entendu de toutes sortes concernant justement les profits, son coût ou encore ce que je devrais offrir comme rabais. En 1 an, je me suis aperçue que vous connaissiez le domaine de l’édition probablement autant que moi au départ. C’est à dire, très peu. Voici donc les mythes et réalités pour vous de mon apprentissage.

« 49,95 $ c’est cher pour un livre! »

Oui, il y a des livres qui se détaillent à 9,99 $, mais il y en a aussi à 150 $. Il faut savoir que le coût d’un livre est basé sur plusieurs éléments. Tout d’abord, mon livre est produit à peu de tirage puisqu’il cible une clientèle spécialisée de photographes portraitistes. Il ne se vendra jamais en autant d’exemplaires qu’un livre de recettes ou qu’un conte pour enfants. Peu de gens s’intéressent à la photographie portraitiste sur l’échantillonnage total d’une population et sur celui-ci ce n’est pas 100 % des intéressés qui l’achèteront. C’est connu, c’est moins coûteux de produire un produit qui sera vendu en milliers d’exemplaires puisqu’on peut abaisser la marge de profit et le coût de production. Ce qui n’est pas le cas du mien. La qualité d’impression influence aussi le coût de vente. En fait, si vous l’avez feuilleté, vous savez que mon livre est imprimé à 100 % en encre couleur, sur du papier permettant une bonne impression de qualité photographique. Ce n’est pas un roman en noir et blanc sur du papier cheap mat. La couleur et le papier de qualité, ça coûte un bras, on va se le dire comme ça! Finalement, le sujet et l’aspect éducatif du tout sont la cerise sur le sundae. Je ne vous parle pas de ma vie, mais bien de comment monter une entreprise lucrative en gardant la passion de le faire. Ce livre, c’est 5 ans d’expérience à titre de photographe, 3 ans d’université et 2 ans de technique en graphisme… Je vous épargne les 17 années précédentes qui n’étaient que pour me construire en tant que personne. C’est des centaines de contrats, des milliers d’heures, des dizaines d’essais et d’erreurs. À vrai dire, depuis que j’ai commencé ce métier, j’ai dû investir près de 100 000 $ dans ma carrière. Alors, 49,95 $ pour vous éviter des erreurs qui vous en coûteront des centaines de dollars… Ça vaut la peine.

« À ce prix là, tu dois faire une passe de cash avec ça?! »

En fait, j’ai écrit ce livre principalement pour l’accomplissement et la passion de le faire. Je savais que je ne serais pas riche avec ce livre et que je pourrais uniquement faire quelques séances de plus pour le compenser. Séances qui auraient sans doute pris moins de temps à réaliser que d’écrire ce livre. Vous savez, peu d’auteurs vivent de leur plume. Ceux qui le font écrivent parfois plusieurs livres par année, car après l’impression, le marketing, l’éditeur et les librairies, il ne reste plus grand-chose pour l’auteur. J’ai eu la chance de collaborer avec une superbe maison d’édition qui m’a permis de vendre mon livre sur deux continents et je leur en suis très reconnaissance. Sachez que je n’écris pas cet article par amertume, mais bien pour clarifier les mythes que vous me portez. En réalité, quand je vends moi-même le livre sur ma boutique en ligne, c’est environ 15 $ qui vont dans mes poches puisque je peux prendre le profit du libraire et celui de l’auteur. Quand une librairie le vend, c’est uniquement le profit d’auteur qui est d’environ 2 $ ou 3 $ qui me reviennent. En France, c’est un peu plus comme le livre y a été publié et qu’il est considéré comme livre importé ici. Peut-être 4 $? De plus, il faut savoir que lorsque je veux vendre mes livres, je dois préalablement les acheter. Donc, que je les vende ou non, je dois les payer. Des factures dans les 4 chiffres chaque fois que je veux en vendre. Un pensez-y-bien et on espère fort fort réussir à les vendre. Car si je reste « pognée » avec mes livres, je suis aussi endettée par ceux-ci. Alors, vous comprendrez que non, je ne fais pas ça pour l’argent, mais plutôt pour le bonheur que cette fierté m’apporte. Parce que oui, ce livre me rend très très fière. C’est un des plus gros accomplissements de ma vie.

« Cette librairie m’offre la livraison gratuite elle! »

Maintenant que vous savez le profit que je reçois par livre vendu, faites le calcul. Lorsque je fais 15 $ par livre, si je dois payer votre livraison par Postes Canada mon profit devient presque inexistant. Pour la poste, on parle généralement d’environ 11$ en moyenne, mais ça peut monter à 14-15 $ pour les gens plus loin. J’ai droit à un rabais entrepreneur, mais probablement qu’un libraire faisant plusieurs envois par jour bénéficie de meilleurs tarifs. Ajoutons l’enveloppe en papier bulle, l’autocollant personnalisé et le gaz pour m’y rendre à coup d’un ou deux livres, je gruge alors le quasi-ensemble de mon unique profit de 15 $, parfois même plus. Pour un détaillant qui poste des dizaines de livres par jour, avec des frais postaux intéressants, il peut se permettre de baisser sa marge de profit. Après tout, faire 2 $ par livre plutôt que 15 $ quand on en vend des centaines, ça se fait! Cependant pour moi, c’est 1 à 5 livres par semaine, les bonnes semaines. Si j’offre la livraison, c’est aussi accepter de ne pas être payé pour mon livre. Ce qui ne me plait pas réellement. Cependant, vous avez la possibilité de venir le récupérer directement chez moi et sans frais aussi. Je vous le remets moi-même et avec le sourire en prime! J’ajouterais que je prends aussi le temps de signer chaque exemplaire qui sort de mon studio. Un petit plus que seulement moi peut vous offrir.

Malgré ces préjugés que j’ai quelques fois entendus, il y a aussi et avec chance, des dizaines et des dizaines de courriels de remerciements et de critiques fabuleuses. Vous avez été plusieurs à me dire que mon livre ne vous quittait plus, qu’il était devenu en quelque sorte votre bible. Ça me touche beaucoup et je suis ravie de savoir que j’aurai aidé d’autres gens à s’accomplir comme j’ai pu le faire. Sachez que ce livre, je l’ai écrit pour l’accomplissement, mais aussi pour vous…

Pour acheter mon livre directement sur ma boutique en ligne : cliquez ici!

imagepinterest