Sarah Tailleur Photographe »

Critique en direct: Karine, photographe amateure

Une fois lancé, déjà populaire! Je suis contente de voir l’engouement que vous avez pour ce projet. Pour ceux qui m’ont posés des questions, j’accepte tous les types de photographie (portrait, artistique, alimentaire, coorpo, paysage, macro). À long terme, je ferai la critique probablement d’une seule photographie, car je me suis aperçue qu’une pouvait déjà être assez longue. Je débute donc avec ma première critique qui se trouve à être une photographie d’une photographe amateure.

Pour débuter, Karine m’a fait part qu’il s’agissait de ses filles/amies sur les photographies. L’erreur à éviter lorsqu’on photographie quelqu’un qu’on aime, est de penser que la personne est toujours parfaite. En aimant quelqu’un, on devient moins objectif quant au résultat. Heureusement, ce n’est pas le cas pour les photographies présentées, mais il n’est pas rare qu’un portrait peu flatteur de quelqu’un qu’on aime (enfant, conjoint, famille) soit parfois beau pour nous, mais pas pour les autres. C’est souvent le cas pour les mamans qui prennent leur bébé en photo, elles le trouve toujours beau et partagent parfois des photographies douteuses. Première chose à faire attention en photographie!

Du point de vue photographique, le gros plan présente un arrière-plan intéressant de par la profondeur de champs utilisée. Au niveau du cadrage, je trouve aussi plaisant d’avoir osé décentrer le sujet. L’aspect technique qui me déplaît un peu plus dans cette photographie est la lumière un peu faible, un peu plus de lumière et de contraste n’aurait pas fait de tord. De plus, une dominance de magenta est visible. Des éléments auraient aussi nécessités un certain soin à la prise de vue. Lorsqu’on agit à titre de photographe, on est aussi un conseiller pour la personne photographiée. On doit lui dire quoi faire, tasser un cheveux croche ou élément qui influencerait le résultat. Pour ma part, j’aurais enlevé quelques cheveux qui sont trop visibles sur le visage. Une mèche peut être naturelle, mais en quantité comme sur la photographie c’est dérangeant. La bouche de la modèle est aussi «mal placée», on a l’impression qu’elle était entrain de parler et ça attire beaucoup l’attention. On aurait pu lui demander de fermer la bouche tout simplement. Donc, moins de cheveux et la bouche fermée aurait donné plus d’impact au niveau des yeux.

Une retouche aurait aussi été nécessaire pour enlever les rougeurs sur les lèvres. Les blessures, marques, rougeurs attirent l’oeil. On le remarque beaucoup. Même chose pour les «crottes» de yeux et les veines visibles. Sous la photographie originale, j’ai fait une version retouchée. Toutefois, sachez que la retouche ne peut pas combler tous les manques de la prise de vue. On peut modifier beaucoup d’éléments, mais la beauté d’une photographie débute à la prise de vue. En espérant que vous avez aimé ma première critique en direct!

critique photographe, photographe, photo, studio photo, photographie, critique en direct, québec, sarah tailleur, shooting,pinterest

critique photographe, photographe, photo, studio photo, photographie, critique en direct, québec, sarah tailleur, shooting,pinterest