Sarah Tailleur Photographe »

Vandalisme de notre boîte Croque-livres

Arriver du boulot avec les enfants, préparer le repas en vitesse, manger en famille sur la terrasse et tout «garrocher» dans l’évier sans rincer… C’est pour nous chose courante l’été afin d’avoir plus de temps pour aller jouer au parc avec les enfants! Ça nous donne l’impression d’être en vacances permanentes et les enfants ne disent jamais non pour sauter un bain une fois de temps en temps! La vie semble définitivement être plus belle après un «Pas besoin de bain ce soir, on va au parc!» et ce, autant pour les parents que les enfants. Notre visite au parc, elle est sacrée, elle nous permet de vivre de bons moments en famille sans se casser la tête. De se retrouver après une grosse journée. Depuis quelques étés, une boîte «Croque-livres» est arrivée dans le parc situé à quelques minutes de chez nous. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, c’est une boîte en bois dans laquelle on peut déposer des livres puis en reprendre d’autres gratuitement. Pour les enfants, ça devient amusant d’y laisser un livre pour découvrir une nouvelle lecture à toutes les visites. Pour les parents, ça permet de ne pas avoir à relire Cendrillon pour la 18e fois cette semaine, mais aussi d’introduire ses enfants à la culture littéraire. Tout comme le parc, cette boîte fait désormais partie de nos habitudes estivales. On y laisse un livre et on en choisit un qu’on lit parfois sur le banc dehors, juste avant de retourner à la maison faire dodo. Cependant, comble de malheur, notre boîte a été vandalisée cette semaine…

Dimanche dernier, une soirée chaude d’été, nous «garrochons» nos assiettes dans l’évier comme à l’habitude afin d’aller jouer au parc. On habille Louis 1 an, qui fera probablement dodo dans la poussette pendant qu’Olivia, 4 ans, va chercher le livre qu’elle voudrait échanger. Nous partons direction le parc, à quelques minutes à peine de la maison. Avant d’aller jouer, Olivia se dirige vers la boîte Croque-livres pour y déposer son livre. Elle ouvre la porte, me regarde un peu désemparée. Son regard cherche son prochain livre, mais elle ne comprend pas pourquoi il n’y en a plus. Il faut le mentionner, au milieu de l’été, la boîte est habituellement pleine. Je trouve la situation étrange et je pense qu’elle a mal vérifié, puis j’aperçois les livres… Dans la piscine publique! Pas juste à côté pour les gens qui se font bronzer, non, ils sont tous au fond de l’eau. Olivia le réalise aussi, ses yeux s’assombrissent. Elle comprend qu’elle n’aura pas de nouveau livre ce soir. Une personne faisant preuve d’une grande stupidité a décidé de lancer tous les livres dans l’eau. Une dizaine de livres vandalisés, comme ça, sans raison. Elle tient son livre fermement, elle ne veut plus le déposer. Elle ne veut pas qu’il soit lancé dans l’eau lui aussi. Alors, qu’elle connaissait déjà le partage et l’esprit de collectivité, à ce moment, j’ai réalisé que ma fille venait de découvrir l’égoïsme et la méchanceté.

Furieuse, je pris quelques photographies afin de rédiger un statut Facebook pour partager cette mauvaise nouvelle. Que ça n’avait pas de sens de faire ça à des enfants, car on va se le dire, ce sont surtout des enfants qui utilisent la boîte. Des petits qui découvrent la lecture ou qui sont en âge d’apprendre à lire. En peu de temps, il devenait viral. Tout comme moi, les gens étaient outrés par cet acte de vandalisme. Le lendemain, nous sommes retournés y déposer quelques livres de notre collection personnelle, mais malheureusement, il n’y avait que les nôtres. Suite au partage de ma publication sur la page de Croque-livres, Alain, un homme plein de bonté travaillant pour le Groupe Librex  et les éditions de la bagnole a communiqué avec moi via mon site Web afin de me faire parvenir des livres gratuitement. Leur équipe trouvait inconcevable de priver des enfants de ce bonheur et désirait nous aider à remplir à nouveau la boîte. Il ne fallut que quelques jours avant que je reçoive, par la poste, une boîte réellement plus grosse et lourde que ce que j’avais envisagé. Grâce à l’altruisme et la bonté de ces gens, c’est donc en moins d’une semaine que j’ai pu retourner au parc avec Olivia afin de remplir la boîte. Vous n’avez pas idée de combien elle était fière d’être celle qui y placerait de nouveaux livres. Son regard pétillant, emballée à l’idée de partager ses découvertes avec les gens du quartier. Ah, elle a aussi choisi son préféré que nous avons pu lire ensemble sur le banc du parc et elle en a rapporté un pour son petit frère. Il fallait bien qu’elle en profite enfin!

La bonté l’emportera toujours. Merci à Croque-livres et au Groupe Librex pour votre dévouement. Grâce à vous, un quartier et ses enfants pourront continuer cette belle tradition.

 

pinterestpinterestpinterestpinterestpinterestpinterestpinterest