Sarah Tailleur Photographe »

Photographe: Les séparations

Immortaliser les beaux moments, c’est la job qu’on attribue aux photographes. Ils sont là quand on est heureux et quand on a quelque chose de sensationnel à leur montrer. Que ce soit lors d’un mariage, une grossesse ou encore une séance familiale, c’est rare qu’on veut se souvenir du négatif et qu’on engage quelqu’un pour le montrer. En travaillant avec des couples et des familles, je savais cependant que je m’exposais à un risque bien connu: Les séparations.

Ce serait bien utopique de croire qu’au nombre de personnes que je rencontre dans une année , tous les couples je photographie resteraient ensemble pour l’éternité. J’aimerais être un gage de bonheur sans fin, mais malheureusement non. On le sait bien, la moyenne de séparation et de divorce est élevée au Québec. Voilà que les enfants grandissent, que la dernière bedaine gravée sur photo commence à faire un temps et que la routine devient trop lourde. La magie n’est plus là. Le couple non plus. On restructure notre vie et on doit bifurquer vers une nouvelle route. Côtoyer les séparations, c’est une réalité bien triste de mon métier. C’est triste, mais qu’est-ce que ça change vraiment pour un photographe? Est-ce qu’il vous aimera moins? Non.

Plusieurs femmes, parce qu’on s’entend que les femmes sont souvent celles qui réservent mes services, m’ont confié être gênées ou mal à l’aise à l’idée de revenir me voir sans leur conjoint. La peur du jugement puisque j’ai vécu de bons moments avec le couple ou simplement la honte de me montrer l’envers de la médaille de leurs photographies d’autrefois. Je tiens à rectifier le tir. Votre séparation et tous les problèmes rattachés à celle-ci n’a rien qui puisse changer ma perception de vous. Au contraire, me faire confiance dans des moments rudes, me fera sincèrement croire que notre relation est solide. Évidemment, si je vois que vous êtes triste, il y a de fortes chances que je sois empathique à votre état. Je sais toutefois que mon travail est de faire sortir le meilleur de vous, peu importe l’état d’esprit dans lequel vous êtes. Autant je peux immortaliser un éclat de rire, autant c’est parfois la fragilité dans votre regard que j’irai saisir. C’est dans ma nature d’aller plus loin que la façade. D’aller chercher ce que vous êtes sans filtre. Si vous êtes plutôt en mode reconstruction, je serai aussi prête au renouveau, à changer de style ou tenter quelque chose d’inexploré. Je ne me sauve pas en courant et je n’ai pas moins envie de travailler avec vous.

Alors, chers clients, que vous soyez en couple ou séparé, sachez que vous restez importants dans ma vie. Que je suis là pour vous dans les bons, les moins bons et même les nouveaux moments. J’ajouterais, qu’avec le temps, j’ai rencontré de nouveaux conjoints. Oui, oui. Une maman avec un nouveau conjoint ou encore un papa avec une nouvelle conjointe. Est-ce que la séance était moins réussie pour autant? Non! On a simplement marqué l’évolution d’une famille. J’ai aussi photographié des couples séparés, restés en bon terme, qui voulaient offrir des souvenirs à leurs enfants. Évidemment, si ma présence vous remémore trop de mauvais souvenirs rattachés à votre ancienne vie, je comprends que vous désiriez me quitter aussi. Cependant, si je reste votre photographe de coeur, sachez que je serai ravie de vous revoir en solo, avec un nouveau, une nouvelle ou peu importe ce qui vous rendra heureux. Je suis là pour immortaliser la vie. Et la vie, c’est rarement une longue ligne droite.

pinterest